/entertainment/music
Navigation

Le chanteur Will.i.am accuse une agente de bord de racisme sur Twitter

Le chanteur Will.i.am accuse une agente de bord de racisme sur Twitter
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

SYDNEY | Le chanteur américain will.i.am a accusé une agente de bord de la compagnie aérienne Qantas de racisme, affirmant que cette dernière avait appelé la police de manière inutile après une altercation avec l’artiste durant un vol intérieur en Australie, des accusations formellement démenties dimanche par la compagnie.  

Dans une série de tweets samedi, le leader du groupe Black Eyed Peas affirmait que l’agente de bord s’était montrée «très agressive» et avait envenimé les choses inutilement après qu’il n’a pas entendu une consigne de sécurité du personnel navigant.   

Selon William Adams, le vrai nom du chanteur, l’agente de bord a été «plus que malpolie» et a jeté de l’huile sur le feu en appelant la police: cinq agents attendaient ainsi will.i.am à l’atterrissage à Sydney après un vol d’une heure et demie depuis Brisbane.   

«Dieu merci, les autres passagers ont pu témoigner que c’est elle qui était hors de contrôle», a-t-il écrit sur Twitter. «La police m’a finalement laissé partir.»   

Le chanteur dit avoir coopéré «rapidement et poliment» avec les policiers. «Je ne veux pas croire qu’elle est raciste, mais elle a clairement dirigé toute sa frustration uniquement envers les personnes de couleur», a-t-il poursuivi.   

Un porte-parole de Qantas a totalement rejeté ces insinuations du chanteur.   

«Il y a eu une incompréhension à bord, qui semble avoir été aggravée par le fait que will.i.am portait un casque audio et n’a pas pu entendre les consignes de l’équipage», a indiqué ce porte-parole, souhaitant «le meilleur» au chanteur pour la suite de sa tournée.   

Le groupe a joué cinq dates en Australie, la dernière, samedi, à Sydney.   

Cet incident intervient deux mois après que deux chanteuses pop australiennes, les jumelles du duo The Veronicas, ont été expulsées d’un vol Qantas par la police après un désaccord avec l’équipage à propos de leurs bagages.