/news/health
Navigation

Le pot ferait plus que doubler le risque d'AVC

bloc pot marijuana cannabis
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les grands consommateurs de marijuana augmenteraient grandement leur risque de subir un accident vasculaire cérébral (AVC) par rapport aux personnes qui n'utilisent pas cette drogue, suggère une étude menée aux États-Unis.  

Les données compilées par des chercheurs de l'université George Mason, située à Fairfax en Virginie, démontrent que les amateurs de cannabis qui consomment cette drogue au moins 10 fois par mois ont 2,5 fois plus de risque de faire un AVC.  

Les amateurs de cannabis qui, en plus, fument la cigarette ou s'adonnent au vapotage ont quant à eux un risque d'AVC multiplié par trois.  

Les chercheurs sont parvenus à cette conclusion en se basant sur les données de santé provenant de plus de 43 000 adultes âgés de 18 à 44 ans, dont 14 % avait consommé de la marijuana au cours du dernier mois.  

L'étude, purement observationnelle, n'a pas permis de mettre en relief une cause pour expliquer ce phénomène. Il est à noter que les amateurs de cannabis avaient aussi tendance à être de grands consommateurs d'alcool, ce qui pourrait avoir influencé les résultats, même si ceux-ci ont été ajustés pour tenir compte de ce facteur, ont précisé les chercheurs dans un communiqué.  

Le chercheur responsable de l'étude, Tarang Parekh, a expliqué au site Live Science qu'il est possible que la marijuana génère un syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible, ou encore, une atrophie temporaire des vaisseaux sanguins se rendant au cerveau, augmentant les risques d'AVC.  

«Les jeunes utilisateurs de cannabis, particulièrement ceux qui consomment aussi du tabac et ont d'autres facteurs de risque d'AVC, comme une pression sanguine élevée, devraient comprendre qu'ils pourraient augmenter leur risque d'avoir un AVC à un jeune âge. Les médecins devraient demander à leurs patients s'ils prennent du cannabis et les conseiller à propos du risque potentiel d'AVC», a suggéré M. Parekh dans un communiqué.  

Les résultats de l'étude seront publiés dans la revue spécialisée «Stroke» de l'Association américaine de l'AVC. 

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.