/entertainment/movies
Navigation

Une bonne idée mal exploitée

Justice sur le net
Photo Courtoisie, Filmoption Pascale Bussières dans le film Justice sur le net.

Coup d'oeil sur cet article

Une bonne idée ne se transforme pas nécessairement en bon film. C’est la première chose qui frappe en regardant Justice sur le net, un thriller environnemental sans grande envergure qui met en vedette les acteurs québécois Pascale Bussières et Yves Jacques.   

Tourné en partie à Montréal et réalisé par le cinéaste luxembourgeois Pol Cruchten (Nuit de noces), Justice sur le net met en scène un jeune activiste et pirate informatique de génie (Martin McCann) qui est recherché par la police depuis plusieurs années.   

Avec un petit groupe de complice, il a élaboré un plan pour kidnapper quatre personnalités influentes – la ministre canadienne de l’Environnement, un magnat du pétrole, un dirigeant d’une compagnie alimentaire et une femme d’affaires chinoise – afin de les faire juger sur internet pour les crimes qu’ils ont commis contre l’environnement.   

Mais les choses ne se dérouleront pas nécessairement comme prévu, alors que le petit groupe d’activistes sera pris en chasse par une détective de police montréalaise (Pascale Bussières).   

Invraisemblable  

Il faut bien admettre que l’idée de départ de Justice sur le net est intéressante, surtout dans le contexte actuel où les actions de groupes militants écologistes se multiplient partout dans le monde. Sauf que le film, réalisé de façon beaucoup trop conventionnelle, s’embourbe rapidement dans une succession de rebondissements sans queue ni tête. Les dialogues sonnent faux et les personnages très stéréotypés ne mettent pas du tout en valeur les acteurs, qui sont pourtant tous très talentueux. Dommage...    


  • Justice sur le net | 2/5   

Un film de Pol Cruchten  

Avec Martin McCann, Pascale Bussières, Yves Jacques et Philippe Duclos