/news/currentevents
Navigation

En liberté conditionnelle, il poursuit ses fraudes dans les petites annonces

L’homme qui se fait passer pour un prêteur a été arrêté de nouveau

annonces
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Un fraudeur de Québec, en liberté conditionnelle après avoir dupé 54 victimes à l’aide de petites annonces, a de nouveau été arrêté pour avoir tenté d’attirer d’autres victimes en usant du même modus operandi.

Grâce à des petites annonces créées sous de faux noms, tels Laurent, Wenda, Frédéric ou Rosaire, Patrick Raiche avait réussi à soutirer environ 60 000 $ à une cinquantaine de personnes vulnérables en leur promettant des prêts d’argent.

L’homme de 55 ans exigeait des frais d’ouverture de dossier de plusieurs centaines de dollars en échange de prêts pouvant aller jusqu’à 10 000 $.

Une fois l’argent destiné à l’ouverture de dossier encaissé, Raiche disparaissait dans la brume. Celui qui avait déjà un lourd passé avait été condamné à une peine fédérale de 5 ans et demi, en juin 2014.

D’autres petites annonces

Libéré d’office aux deux tiers de sa peine en février 2018, Raiche a eu d’importants problèmes de santé qui le forcent, depuis, à se déplacer en fauteuil roulant. Il est maintenant considéré comme invalide.

Malgré son état, celui qui présente un faible potentiel de réinsertion sociale n’aurait pas tardé à reprendre ses activités selon le même mode opératoire.

« Enquête d’envergure »

Quelques mois après sa sortie de prison et alors qu’il en était toujours à purger sa peine, les policiers ont lancé une « enquête d’envergure » après la plainte d’une victime disant s’être fait flouer. Une perquisition a d’abord eu lieu chez le récidiviste, où trois téléphones cellulaires et des numéros de téléphone ont été saisis.

L’enquête aurait permis de recenser 61 petites annonces entre août 2018 et mars 2019 pour proposer des prêts de 5000 $ et plus. La plaignante avait dit avoir versé 760 $ pour garantir un prêt de 10 000 $ que devait lui faire Raiche.

L’accusé aurait encaissé l’argent sans donner de nouvelles. Patrick Raiche a été arrêté le 23 septembre dernier pour ce nouveau dossier.

Entre-temps, la Commission des libérations conditionnelles du Canada a révoqué la liberté du délinquant, qui a tout de même pu recouvrer sa liberté « selon les dispositions de la loi » sur les libérations d’office. Patrick Raiche sera de retour au palais de justice de Granby le 6 janvier prochain.