/sports/football/rougeetor
Navigation

Rouge et Or: retour au bercail pour un joueur des Cougars

Après des études au Collège Champlain, Vincent Delisle a choisi le Rouge et Or pour la suite de sa carrière

Élu sur l’équipe d’étoiles à ses deux dernières saisons collégiales, le demi défensif Vincent Délisle poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or.
Photo courtoisie, Amélie Samson Élu sur l’équipe d’étoiles à ses deux dernières saisons collégiales, le demi défensif Vincent Délisle poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or.

Coup d'oeil sur cet article

Vincent Delisle est de retour à la maison.

Après trois saisons avec les Cougars du Collège Champlain où il a remporté deux fois le Bol d’Or, le demi défensif a décidé de rentrer à la maison pour entreprendre son parcours universitaire.

Delisle s’est engagé envers le Rouge et Or de l’Université Laval avant le début des séries éliminatoires lors d’une rencontre avec l’entraîneur-chef Glen Constantin et le coordonnateur défensif Marc Fortier, mais il a partagé sa décision seulement dans les derniers jours. «J’envisageais un retour à Québec, et de retrouver ma famille a été un gros plus, a-t-il raconté. L’aspect économique a aussi été un facteur. Jouer à Western ou ailleurs en Ontario coûtait plus cher. J’ai bien aimé l’ambiance de famille à Laval. Je vais voir jouer le Rouge et Or depuis que je suis tout petit.»

«Mon choix final s’est fait entre Laval, Montréal et Western, ajoute Delisle qui a été élu sur l’équipe d’étoiles collégiale au cours des deux dernières saisons. J’ai aussi visité Sherbrooke et Ottawa. Avec le départ de Louis-Philippe St-Amant et de Nicolas Viens, j’arrive à un bon moment.»

«Je souhaite compétitionner dès ma première saison et avoir un impact dès le départ comme ce fut le cas à Lennoxville où il y avait plusieurs joueurs de 2e et 3e année à mon arrivée, poursuit Delisle, sinon je pousserai les gars devant moi à être meilleurs. Le plan des entraîneurs est que j’évolue comme demi défensif du côté large, position que j’occupais avec l’équipe du Québec et à Lennox. Je suis athlétique et assez grand pour jouer comme demi de coin. Je jouais comme maraudeur dans les rangs scolaires avec le Séminaire Saint-François. Je suis polyvalent.»

«Une belle histoire»

Content de rentrer au bercail, Delisle a adoré son expérience en Estrie. «Ce fut la meilleure décision de ma vie, a-t-il affirmé. Je ne regrette rien. Nous avons gagné deux fois le Bol d’Or en trois ans. Cette année, nous avons connu des difficultés en début de saison, ce qui rend notre victoire encore plus satisfaisante. Nous avons écrit une belle histoire.»

«J’ai aussi aimé mon expérience en résidence, poursuit Delisle qui a remporté l’or avec l’équipe canadienne au championnat mondial junior à l’été 2018 au Mexique dans une victoire de 13-7 face au pays hôte. Comme avec le Séminaire Saint-François, je voulais retrouver une dynastie quand j’ai choisi les Cougars. Mes parents sont contents que je sois de retour, mon père est un grand fan du Rouge et Or, mais ils m’auraient appuyé si j’avais choisi une autre option.»

Delisle fera ses débuts universitaires en janvier et il fera le saut en kinésiologie en septembre.