/news/transports
Navigation

Les patrons du ministère des Transports du Québec formés pour vendre les grands projets

Coup d'oeil sur cet article

Les 64 dirigeants du ministère des Transports ont suivi un séminaire sur l’acceptabilité sociale pour mieux vendre les projets d’envergure, comme le troisième lien routier à Québec ou la réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine à Montréal.

Sous-ministres, sous-ministres adjoints, directeurs généraux et gestionnaires de Transports Québec étaient tous conviés, il y a quelques semaines, à une journée de formation afin de se «familiariser» avec le concept d’acceptabilité sociale.

L’objectif : que le MTQ «s’en approprie les impératifs», précise le contrat de près de 30 000 $ accordé à Trivert, une firme de conseillers en gestion environnementale.

«On a de gros projets qui s’en viennent du côté du ministère qui vont demander ce type d’approche là, qui est vraiment une tendance, si on veut, pour les grands projets», précise la porte-parole, Émilie Lord.

Elle ajoute que la démarche visant à apprivoiser le concept d’acceptabilité sociale ne vise pas un «projet en particulier».

«C’est vraiment tous les projets du ministère qui sont susceptibles de comporter cette dimension-là. Il faut dire qu’on a beaucoup de projets majeurs», insiste la relationniste. 

Dans la liste des «projets majeurs de 100 millions $ et plus» de la Capitale nationale fournie par le MTQ, on retrouve la construction du nouveau pont de l’île d’Orléans, l’élargissement de l’autoroute Henri-IV et le tunnel entre Québec et sa Rive-Sud. 

Un sondage Léger-Le Journal-LCN publié en août démontrait que 85 % des Québécois préféreraient utiliser les sommes dévolues au futur troisième lien pour améliorer l’état du réseau routier en décrépitude. 

QS en campagne contre le troisième lien

Le projet est un enjeu controversé et un sujet de débat récurrent à l’Assemblée nationale. 

Lundi, Québec solidaire a même décidé de faire du troisième lien un dossier central de l’élection partielle de la circonscription de Jean-Talon. Les solidaires ont lancé une campagne publicitaire contre la construction du tunnel Québec-Lévis au nom de la science. 

Dans la région métropolitaine de Montréal, la réfection du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et de l’échangeur Saint-Pierre sont au nombre des projets routiers annoncés ou en cours qui sont pilotés par le MTQ.