/qubradio
Navigation

L’urgentologue Alain Vadeboncoeur n’y va pas de main morte sur l’homéopathie

L’urgentologue Alain Vadeboncoeur n’y va pas de main morte sur l’homéopathie
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’urgentologue et chef du service de médecine d'urgence de l'Institut de cardiologie de Montréal, Alain Vadeboncoeur, était catégorique quand est venu le temps de parler d’homéopathie avec Sophie Durocher, mercredi, à QUB radio. Pour lui, il n’y a qu’un effet placebo et c’est tout.

On apprenait mardi, par voie de communiqué, que l’ancien chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Muclair, parrainerait la création de la Coalition pour l’homéopathie au Québec, un groupe de «pression positif» voulant promouvoir l'industrie de l'homéopathie dans la Belle Province.

«Le consensus scientifique, il est clair. Il y a de grandes organisations scientifiques dans les dernières années qui se sont prononcées. Il y a l’Académie des sciences de France, il y a le Collège australien... Ils ont révisé toute la littérature sur l’homéopathie et la conclusion, c’est toujours la même chose: il n’y en a pas d’effet vrai», a indiqué M. Vadeboncoeur.

  • ÉCOUTEZ l’entrevue complète d’Alain Vadeboncoeur à QUB radio :  

«Les homéopathes nous ramènent toujours les mêmes 12-15 études où il semble y avoir un petit effet, peut-être, sur une vache à un moment donné et peut-être sur des humains. Quand on fait des milliers d’études sur un sujet, il y a toujours des études qui sont positives et qui ont l’air de marcher. C’est l’ensemble de la preuve qu’il faut mettre dans la balance. Ça ne marche pas. C’est un bon placebo. C’est fantastique de ce point de vue là, mais encadrer et vouloir faire une association de ça, c’est une aberration dans une société qui essaie de se baser sur la science de temps en temps pour avancer», a ajouté Dr Vadeboncoeur.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions