/auto/columnists
Navigation

Mustang Mach-E: quel nom lui donner?

Mustang Mach-E: quel nom lui donner?

Coup d'oeil sur cet article

Cette semaine, Ford dévoilait officiellement son nouvel utilitaire 100% électrique, le Mustang Mach-E. Un véhicule fort impressionnant, qui viendra jouer dans les pattes des futurs Tesla Model Y et Volkswagen ID.4, et qui proposera jusqu’à 475 kilomètres d’autonomie.

 

À LIRE AUSSI: Ford Mustang Mach-E 2021: une révolution électrique chez Ford

À LIRE AUSSI: Elon Musk applaudit le lancement du Ford Mustang Mach-E

 

Ayant fait le tour du web et des réseaux sociaux, le Mustang Mach-E a été généralement encensé, les commentaires étant pour la plupart élogieux. Or, tel qu’on pouvait le prédire, plusieurs adeptes de la Ford Mustang ont crié au scandale.

« Comment peut-on apposer le nom Mustang sur un VUS électrique? ». « Sont-tu virés su’l top? ». Ou encore « Et pis quoi encore, une Corvette quatre portes? ». Tels sont les commentaires que j’ai notamment pu lire sur ma propre page Facebook, suite à la publication de quelques images du Mustang Mach-E.

 

Il est vrai que le fait de faire appel à un nom mythique, qu’il soit actuel ou issu du passé, comporte toujours une part de risques. Parce que si ça fonctionne, c’est un pari gagné. Or, dans le cas contraire, cela vient aussi affecter l’image générale du constructeur, non pas seulement d’un produit spécifique. Et des échecs, il y en a eu des tas.

Pensez notamment à la Ford Thunderbird, relancée en 2002, ou à la Dart, disparue après seulement trois ans, et sur laquelle Dodge avait misé gros. On peut aussi se remémorer les années sombres de la Dodge Challenger, alors que Chrysler avait maladroitement choisi d’utiliser cette nomenclature pour commercialiser une voiture compacte issue de chez Mitsubishi, au début des années 80.

En revanche, admettez que le retour du nom Charger sur une berline à quatre portes a très bien fonctionné, et que Toyota n’aurait pu faire mieux que de ressusciter le nom Supra, pour sa dernière voiture sport. Bien sûr, dans ce cas spécifique, on ramène le nom sur un produit de même genre, mais tout de même dans un contexte qui n’est plus du tout le même.

Vous serez d’accord, il n’existe pas plus légendaire pour Ford que la Mustang. Une voiture commercialisée depuis 1964 et qui n’a jamais cessé d’être construite, contrairement à la Camaro ou la Challenger. Cette année, le constructeur de Dearborn adopte donc cette nomenclature sur un VUS. Et de surcroît, en utilisant aussi le nom Mach, en hommage à l’extraordinaire Mustang Mach 1. Y a-t-il une part de risque?

 

En ce qui me concerne, voilà un brillant coup de marketing. Une façon géniale de raviver l’image d’un véhicule de moins en moins politically correct, en jouant à la fois la carte de la performance et de l’environnement sur un produit on ne peut plus actuel. Et cela permettra bien sûr de faire accepter aux plus environnementalistes la survie de la « vraie » Mustang. Même celle de cette nouvelle Shelby GT500 de 760 chevaux qui débarquera prochainement au compte-gouttes chez quelques concessionnaires.

Est-ce que cela signifie qu’il faudra que Jeep lance un Grand Cherok-E SRT? Ou une Challenger E-Cat? Chose certaine, une telle approche permettrait de faire accepter un peu plus l’existence en 2020 de véhicules hyper énergivores, comme si le constructeur avait arrêté le temps.

Et ce n’est qu’un début

Comme vous le savez sans doute, Ford s’apprête aussi à relancer le Bronco. Un nom qu’on adoptera bien sûr pour un nouveau VUS plus aventurier, et qui pourrait vraisemblablement rivaliser avec le Jeep Wrangler. Évidemment, les puristes de ce modèle crieront au scandale en apprenant que le véhicule sera équipé (probablement) d’un quatre cylindres Ecoboost et non pas d’un V8 de 351 pouces cube! Il en sera également de même pour le futur Jeep Wagoneer, qui n’aura de commun avec l’original que le nom, puisque les faux panneaux de bois ne sont plus très actuels. Quoi que...en regardant le film Ford contre Ferrari, on pourrait presque croire à une relance de cette mode!

Alors, quel sera le prochain nom mythique à surgir du passé sur un nouveau VUS? Les paris sont lancés. Tant que Ferrari ne lance pas un Cross Testa Rossa ou un Enzo X, moi, je suis heureux! Parce que bon...y’a toujours ben des limites!

 

 

Brèves

 

 

 

Le Guide de l'auto, c'est la référence #1 en matière d'automobile au Québec depuis plus de 50 ans.

Pour tout savoir sur le monde de l'automobile, rendez-vous sur notre site web.

Vous pouvez nous suivre sur Facebook et Instagram et Twitter

Pour ne rien manquer des dernières nouvelles, vous pouvez aussi vous abonner à notre infolettre.