/news/provincial
Navigation

Tramway: les citoyens de Pie-XII pas convaincus par l’étude sur le bruit

Tramway
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Nullement convaincus par l’étude sur le bruit, les citoyens du boulevard Pie-XII, à Sainte-Foy, doutent de l’efficacité des mesures antibruit et continuent de militer en faveur d’un changement du tracé du tramway.   

C’est ce que Denis Lemay, porte-porte de la Coalition des résidents de l’emprise d’Hydro-Québec sur le boulevard Pie-XII, a indiqué hier. « Quand j’arrive de travailler, j’aime ça m’asseoir sur mon patio et prendre un verre d’eau, un verre de bière ou un verre de vin. Là, je ne pourrais pas le faire », s’est-il désolé.  

Ce dernier a également affirmé que « les bénéfices qu’on aurait d’aller à l’Agence du revenu sont grands. Bien plus que dans le champ, au milieu de nulle part, où on est ». 

Selon lui, « dire qu’il n’y aura pas de décibels qui vont incommoder les gens, c’est de la foutaise. On a dit aux gens de Tours [en France] qu’il va y avoir 50 décibels et ils sont rendus à 80. » 

Mesures d’atténuation 

Malgré ses griefs, M. Lemay compte bien être présent à la rencontre du 4 décembre au cours de laquelle la Municipalité dit vouloir « garder le dialogue ouvert » avec les citoyens pour identifier les meilleures façons pour atténuer le bruit du tramway. 

Hier, Rémy Normand, vice-président du comité exécutif, a affirmé « qu’au départ, on pensait que le mur antibruit serait plus près de leur résidence et là, on constate que l’écran est plus efficace si on le rapproche de la voie ».  

D’après lui, il pourrait s’agir « d’une bonne nouvelle [pour les résidents] parce qu’il y a des gens qui avaient installé des jardins ou qui avaient fait des aménagements. Ils auront la possibilité de conserver certains de ces aménagements-là ». 

M. Normand a par ailleurs semblé ferme quant au trajet actuel qu’il a qualifié de « privilégié ». Il a néanmoins réitéré que la Ville « développe d’autres solutions pour desservir adéquatement le ministère du Revenu ». 

Autre réaction  

De son côté, Jean Rousseau, conseiller municipal de Démocratie Québec, a maintenu que « sur le secteur Pie-XII, on parle d’un muret d’atténuation qui réduit, mais n’élimine pas [le bruit]. C’est problématique pour les résidents ». 

Ce dernier déclare que « pour ce tronçon-là, on devrait envisager un autre trajet » et faire en sorte que le tramway se rende jusqu’à l’Agence du revenu, dans le secteur Marly. 

– Avec la collaboration de Jean-Luc Lavallée