/portemonnaie
Navigation

5 élus municipaux t’expliquent pourquoi lancer ton entreprise dans leur ville

5 élus municipaux t’expliquent pourquoi lancer ton entreprise dans leur ville
Marilyne Houde

Coup d'oeil sur cet article

Pourquoi considérer une région plutôt qu’une autre pour implanter sa compagnie ou la relocaliser? La mairesse de Longueuil, les maires de Shawinigan et Québec, le préfet de Rimouski-Neigette, ainsi que le responsable du développement économique et commercial pour la Ville de Montréal ont fait leur pitch de vente pour attirer les entrepreneurs dans leur coin de province plus tôt cette semaine devant une foule de gens d’affaires.  

Voici l’argumentaire de ces élus qu'on a croisés lors du Rendez-vous Réseau M 2019 pour te convaincre de déménager dans leur agglomération.    

SHAWINIGAN – MICHEL ANGERS       

Si vous êtes un entrepreneur et que vous débarquez à Shawinigan, c’est la fierté et le sentiment d’appartenance. Si vous venez chez nous, vous allez être accueillis, soutenus, et accompagnés. Si vous êtes un entrepreneur d’expérience, vous aurez aussi la responsabilité d’accompagner les jeunes entrepreneurs qui poussent. La raison pour laquelle ils restent à Shawinigan, c’est parce qu’ils réussissent. Et s’ils réussissent, c’est parce qu’ils sont accompagnés.    

  • La Ville de Shawinigan a mis en place des actions pour développer le réflexe d’entreprendre dans les établissements scolaires, du primaire au cégep.        
  • Le maire invite le public à découvrir le DigiHub Shawinigan: un espace de co-working pour les nouveaux joueurs dans le domaine du numérique.        
  • Shawinigan est la 2e ville au Québec où les maisons sont les moins chères.               
Le maire de Shawinigan, Michel Angers.
FANNIE BROUILLETTE/L'ÉCHO DE SHAWINIGAN/AGENCE QMI
Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

RIMOUSKI – FRANCIS ST-PIERRE       

Les clients de la plupart de nos grandes entreprises ne sont pas des gens de Rimouski ou de la Gaspésie. C’est aux États-Unis, c’est dans l’Ouest, c’est partout! On a des services en culture pour vous accueillir, on a les outils de développements économiques et on n’a pas les embouteillages, nous autres. À partir du moment où on a un lien pour exporter le produit qu’on fait [...] on est capable d’accueillir les entreprises.   

Quand on est dans le centre-ville, on est à deux minutes des grands espaces et quand on est dans les grands espaces, on est à deux minutes d’une grande ville qui a toutes les infrastructures: université, cégep et hôpital régional.    

  • Le maire connaît toutes les boîtes en démarrage de son coin et il veut les aider personnellement, étant lui-même entrepreneur.       
  • Rimouski est classée au 4e rang des villes entrepreneuriales au Canada.              

LONGUEUIL – SYLVIE PARENT       

Longueuil gagne à être connue et elle gagne à être reconnue par sa situation géographique près des grands axes routiers que sont la 20, la 30, l’autoroute des Cantons-de-l’Est, près des États-Unis.  

On a mis en place des moyens concrets pour venir en aide aux jeunes entrepreneurs, mais aussi à des entreprises qui cherchent à se relocaliser. On a un organisme de développement économique unique sur notre territoire.  

On est une ville qui est assez grande pour vous offrir des emplois de qualité et qualifiés, mais assez petite pour être agile et en mesure de répondre rapidement à des besoins et à des questionnements. Je vous le dis, on est en effervescence et on a de grandes ambitions.   

  • La mairesse vante son centre d’expertise industrielle (CEI) de Longueuil qui sera lancé en février 2020, ainsi qu’une zone d’innovation, aussi en création.       
  • Elle mise sur le facteur humain, la qualité de vie et l’offre culturelle que se voient offrir les familles en s’installant sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent.              
Sylvie Parent, mairesse de Longueuil.
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI
Sylvie Parent, mairesse de Longueuil.

QUÉBEC – RÉGIS LABEAUME       

La vie est douce à Québec. On a tout ce qu’il faut pour les entrepreneurs, ce n’est pas un problème. C’est probablement la ville la plus sécuritaire en Occident, il n’y a certainement pas de villes de 800 000 personnes aussi sécuritaires.   

On vit en français, ça n’a l’air de rien, mais ça peut être important. Je ne pensais pas qu’économiquement, on pouvait avoir un taux de chômage en bas de 3%. [...] On a atteint 2,3%, nous autres. Ça devient un problème. Alors, qui que vous soyez; que vous soyez diplômés ou pas, que vous soyez détestable ou non, on vous embauche à Québec.   

  • Le maire Labeaume assure que la Ville de Québec soutient les projets à leur source, notamment par la subvention de recherches.        
  • Plusieurs programmes d’aide financière et le fonds d’investissement appuient les nouveaux joueurs de tous les domaines, ajoute le maire.               
Le maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume.
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC
Le maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume.

MONTRÉAL – ROBERT BEAUDRY       

Montréal a un avantage, c’est que c’est une ville de savoir et une ville aussi où il fait bon vivre. [...] C’est un endroit où c’est bien de démarrer et de faire croître son entreprise pour ensuite la développer un peu partout au Québec, mais aussi dans le monde. La Ville de Montréal s’est donné des outils pour permettre à ces entrepreneurs-là, dans leur croissance, d’avoir accès aux marchés internationaux.   

On a l’aéroport, on a la connexion au port, on a le réseau routier, le REM; on peut rejoindre 50% de la population mondiale directement via Montréal.    

  • Robert Beaudry souligne l’initiative d’OSMO et de la Fondation Montréal inc. avec leur plateforme web Bonjour startup Montréal, facilitant le rayonnement, la croissance et la création.              
Le responsable du développement économique et commercial pour la Ville de Montréal, Robert Beaudry.
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI
Le responsable du développement économique et commercial pour la Ville de Montréal, Robert Beaudry.

  

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux