/news/politics
Navigation

Vote par anticipation débuté dans Jean-Talon

Le chef par intérim du PLQ Pierre Arcand a accompagné dimanche sur le terrain la candidate Gertrude Bourdon, dans l’espoir de garder la circonscription de Jean-Talon qui est le dans giron libéral depuis 1965.
Photo Didier Debusschère Le chef par intérim du PLQ Pierre Arcand a accompagné dimanche sur le terrain la candidate Gertrude Bourdon, dans l’espoir de garder la circonscription de Jean-Talon qui est le dans giron libéral depuis 1965.

Coup d'oeil sur cet article

Le vote par anticipation s’est ouvert dans la circonscription de Jean-Talon, dimanche, et se poursuit lundi en vue de l’élection partielle qui se tiendra le 2 décembre.  

Les quelque 46 800 électeurs, qui sont appelés à voter pour une troisième fois en un peu plus d’un an, auront le choix entre 10 prétendants à la succession du député libéral Sébastien Proulx.   

M. Proulx, ex-ministre de l’Éducation, avait causé la surprise en annonçant sa démission, le 30 août dernier, moins d’un an après les élections générales. Le père de quatre enfants s’est joint à Desjardins immédiatement après son départ de la vie politique.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

  

Château fort périlleux  

La lutte s’annonce serrée dans cette circonscription, détenue sans relâche par le Parti libéral depuis 1965. Or, ce château fort est loin d’être gagné d’avance en raison de la popularité de la Coalition avenir Québec dans la Capitale-Nationale.  

La candidate libérale et ex-directrice du CHU de Québec, Gertrude Bourdon, aura donc fort à faire face à Joëlle Boutin, directrice de cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire.  

Mme Boutin avait accusé un retard de 4 % des voix sur Sébastien Proulx lors des dernières élections, soit le plus maigre écart en 20 ans dans cette circonscription.  

Les libéraux ont d’ailleurs dépêché des troupes d’envergure dans l’arrondissement Sainte-Foy, dimanche, pour aider. Le chef intérimaire Pierre Arcand et le candidat à la chefferie Alexandre Cusson étaient notamment présents sur le terrain.  

Québec solidaire met aussi les bouchées doubles pour tenter de conquérir une troisième circonscription à Québec, en présentant Olivier Bolduc, sténographe judiciaire de formation. La formation de gauche avait réalisé une performance louable en récoltant près de 20 % du vote lors de l’élection générale.  

Le Parti québécois aligne pour sa part Sylvain Barrette, qui a terminé au quatrième rang avec 14,5 % des suffrages en octobre 2018.  

Le vote par anticipation au bureau de la direction du scrutin avait déjà commencé vendredi. Il sera toujours possible d’y voter de mardi à jeudi.  

– Avec la collaboration de l’Agence QMI