/entertainment/shows
Navigation

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

Merveilleuse Diane Dufresne. Du haut de ses «75 ans bien portés» et parfaitement épaulée par un Orchestre symphonique de Québec avec qui elle ne faisait qu’un, la diva a offert le genre de récital qui impose le respect et suscite l’admiration, mardi soir, au Grand Théâtre. 

Indomptable, elle l’a fait à sa manière, en repoussant du revers de la main les codes qui régissent d’ordinaire les spectacles des stars vieillissantes, c’est-à-dire en privilégiant ses chansons les plus récentes. Elle a d’ailleurs pris soin d’en aviser le public dès le départ. 

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés

«Chu pas reposante, c’est ça qui est bien. Ça tient en forme», a-t-elle justifié. 

Ça, la forme, elle la tient admirablement bien. À commencer par la voix, apparemment imperméable à l’usure du temps, autant dans les aigus de Partager les anges que lorsqu’elle se mue en amoureuse dans le refrain en parfaite symbiose avec l’orchestre. 

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés

Mariage naturel 

C’est d’ailleurs la grande réussite de ce concert, à savoir ce mariage qui semble presque naturel entre Diane Dufresne et les musiciens de l’OSQ, menés avec doigté par le chef Simon Leclerc, le même qui a présidé les aventures symphoniques antérieures de la chanteuse. 

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés

Dans un spectacle qui touchait autant à l’intime qu’aux grands enjeux planétaires, elle a tour à tour été l’amante passionnée dans Comme un damné, évoqué avec grâce le passage du temps en fusionnant Cendrillon au coton et Le temps me fait la peau puis fait écho à ses préoccupations environnementales en enchaînant L’été n’aura qu’un jour et L’arche

Cabotine, elle a conclu ce segment en incitant le public à pousser des cris d’animaux. Amusant! 

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés

Chanter pour l’Univers 

Si elle s’est tenue généralement loin de ses classiques, Diane Dufresne n’a quand même pu éviter son Hymne à la beauté du monde, judicieusement inséré après La peur à la frousse, qui raconte l’histoire d’un couple qui a survécu à l’attentat du Bataclan. 

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés

«Quand vous chantez, l’Univers vous écoute», a-t-elle lancé au public qui chantait avec elle dans un même bel élan d’espoir et de foi en l’humanité. 

De nouveau habillée par Marie Saint Pierre, Diane Dufresne a laissé de côté les tenues extravagantes qui ont fait autrefois sa renommée. Ou presque. À la toute fin, elle est apparue avec une coiffe surdimensionnée pour livrer Je me noue à vous, véritable déclaration d’amour à son public et parfait point d’orgue d’une soirée sans fausse note.

[PHOTOS] L'admirable Diane Dufresne a fait corps avec l’OSQ au Grand Théâtre
Photo Jean-François Desgagnés