/finance/business
Navigation

Couche-Tard lorgne des boutiques de cannabis au Nouveau-Brunswick

Couche-Tard lorgne des boutiques de cannabis au Nouveau-Brunswick
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Alimentation Couche-Tard ne cache pas son intention d’acquérir des boutiques de cannabis au Nouveau-Brunswick (N.-B.), récemment mises en vente.

« C’est effectivement une nouvelle intéressante pour nous. Alimentation Couche-Tard a déjà exprimé sa volonté de devenir un leader dans l’industrie du cannabis en Amérique du Nord », a fait savoir hier une porte-parole de Couche-Tard, Laurence Leroux.

Plus de 13 mois après la légalisation de la consommation du cannabis à des fins récréatives, le Nouveau-Brunswick vient de lancer un appel d’offres pour privatiser Cannabis NB, une filiale de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick. Cannabis NB détient un réseau de 20 boutiques. La stratégie du N.-B. est de trouver un repreneur pour devenir responsable de l’exploitation, de la distribution et de la vente de cannabis à des fins récréatives sur son territoire.

Via Fire & Flower

Couche-Tard entend ainsi déposer une offre par l’entremise de la société Fire & Flower, dont il est un important actionnaire. Fire & Flower, dont le siège social est situé à Edmonton, exploite sous licence 33 magasins de vente au détail et en ligne de cannabis en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et au Yukon.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

Selon la direction de Couche-Tard, Fire & Flower représente « son vecteur de développement dans le marché du cannabis, tant au N.-B. que dans le reste du Canada, pour rejoindre de nouveaux consommateurs à mesure que les marchés se développent ». D’ici la fin de 2021, le détaillant Fire & Flower prévoit qu’il détiendra un réseau de 135 magasins au pays.

Pas au Québec

Le cofondateur de Couche-Tard, Alain Bouchard, aurait pourtant aimé développer au Québec une vitrine mondiale de vente du cannabis pour son réseau de dépanneurs présent dans plus de 25 pays.

Couche-Tard avait d’ailleurs embauché une firme de lobbyistes pour faire des représentations auprès des élus. L’offre de Couche-Tard n’a cependant jamais été considérée par l’ancien gouvernement libéral.