/sports/hockey/remparts
Navigation

Championnat mondial junior: Pierrick Dubé se rapproche de son rêve

Il représentera la France lors du Championnat mondial, division 1B, en Ukraine

En 25 parties cette saison avec les Remparts de Québec, Pierrick Dubé a inscrit 16 points, dont huit buts. Sur la photo, il tente de déjouer Tristan Côté-Cazenave des Tigres de Victoriaville, le 13 octobre au Centre Vidéotron.
Photo d’archives, Annie T. Roussel En 25 parties cette saison avec les Remparts de Québec, Pierrick Dubé a inscrit 16 points, dont huit buts. Sur la photo, il tente de déjouer Tristan Côté-Cazenave des Tigres de Victoriaville, le 13 octobre au Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant des Remparts de Québec Pierrick Dubé rejoindra lundi le camp d’entraînement de l’équipe nationale de France des moins de 20 ans qui participera au Championnat mondial junior, division 1B, du 12 au 18 décembre à Kiev, en Ukraine. Il s’agira d’une étape de plus pour lui vers son rêve de représenter un jour l’Hexagone dans des compétitions séniors, dont les Jeux olympiques.

Dubé possède les nationalités française et canadienne puisqu’il est né à Lyon, en France, où sa mère et sa sœur résident toujours.

Il en sera à une troisième expérience avec la sélection française après le Championnat mondial des moins de 18 ans en 2018, puis celui des M18, mais division 1A, l’an dernier.

Cette fois, chez les moins de 20 ans, il s’agira de la dernière étape avant de tenter sa chance avec l’équipe sénior.

«C’est toujours le fun de représenter son pays dans des événements comme ça, a-t-il dit mercredi après l’entraînement des Diables rouges au Centre Vidéotron. Ça va être une belle expérience. Les moins de 20 ans, ça se rapproche des pros et mon objectif est de jouer un jour pour l’équipe nationale de France. Je suis bien parti.»

Bonne impression

Dubé a bien fait sur la scène internationale avec la France.

En 2018, dans la division élite, il avait terminé au troisième rang des pointeurs de son équipe avec deux points en six matchs, mais l’an dernier, dans la seconde division, il avait conclu la compétition au sommet des compteurs de sa formation avec sept points en cinq parties.

«Ç’a toujours bien été pour moi, mais je ne m’en fais pas trop avec ça. Qu’on soit dans le groupe élite ou pas, ça ne change rien pour moi. Je m’en vais là pour représenter mon pays et l’aider à gagner.»

Un autre Québécois accompagnera Dubé au camp de l’équipe de France, soit le défenseur Hugo Allais qui évolue en première division collégiale avec les Rebelles de Sorel-Tracy.

Bon moral

Mais avant de partir, il reste trois matchs à Dubé à jouer avec les Remparts, jeudi soir contre Victoriaville ainsi que samedi et dimanche dans une série aller-retour face au Phoenix de Sherbrooke.

Pour le no 72 des Diables rouges, le moral est à la hausse à la suite de la convaincante victoire de 8-2 contre les Islanders de Charlottetown, dimanche dernier.

«Il fallait se sortir la tête de l’eau. On manquait de confiance et ça paraissait dans nos matchs. De marquer quelques buts a fait du bien à tout le monde.»

Une rencontre très profitable

Vendredi soir dernier, après la cuisante défaite de 7-1 des Remparts face aux Cataractes de Shawinigan, le capitaine Félix Bibeau et le gardien Carmine-Anthony Pagliarulo ont pris la décision qu’il était temps de laver leur linge sale en famille. Et il semble que ça ait porté ses fruits.

Samedi, avant de quitter pour Victoriaville, les Remparts ont tenu une rencontre à huis clos, sans entraîneurs, afin de remettre les pendules à l’heure.

«Ce n’est pas moi qui ai parlé tout le long, a expliqué Bibeau. Chacun des joueurs, surtout les vétérans, ont fait part de leur façon de penser et de comment on voyait les choses. Vendredi, on n’avait pas travaillé, alors on s’est regroupé en tant qu’équipe et on a changé notre approche.»

Résultats

Ils n’ont pas gagné samedi, s’inclinant 2-0, mais, à leur avis, ils étaient dans la bonne direction.

Finalement, les choses ont débloqué dimanche dans la victoire de 8-2 contre les Islanders de Charlottetown.

«Une partie de ça leur revient [au groupe de leaders], a reconnu Patrick Roy mercredi. Ça démontre la qualité de leadership qu’on a. Contre Victoriaville, j’ai regardé le match et on a vraiment bien joué. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas autant de clips vidéo offensifs à montrer aux gars. Le lendemain, ç’a explosé.»

Poursuivre

Les Remparts espèrent maintenant poursuivre sur leur lancée.

Jeudi soir au Centre Vidéotron, ils auront l’occasion de venger leur défaite de samedi puisque les Tigres seront en ville.

«On se rappelle du match de samedi et on veut être encore meilleurs», a mentionné Félix Bibeau.

Quant à Pierrick Dubé, il s’attend à ce que son équipe ait le pied au plancher.

«On veut prendre notre revanche et s’il faut qu’ils ne touchent pas à la rondelle du match, ce sera ça. On veut continuer sur cette séquence-là.»

Puisqu’il a sauté son départ dimanche dernier au profit de Carmine-Anthony Pagliarulo, le jeune Émerik Despatie sera d’office pour les Diables rouges jeudi soir contre les Tigres.

De son côté, le défenseur Édouard Cournoyer effectuera un retour au jeu, lui qui est absent depuis qu’il s’est blessé à l’épaule le 20 octobre dernier.