/finance/business
Navigation

L’offre de 7,8 milliards $ présentée par Couche-Tard accueillie très froidement en Australie

L’offre de 7,8 milliards $ présentée par Couche-Tard accueillie très froidement en Australie
Photos d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Couche-Tard pourrait devoir de nouveau élever sa mise pour mettre la main sur un réseau de plus de 2000 dépanneurs et de stations-service en Australie. Son offre de 7,8 milliards $ a été accueillie froidement par les actionnaires de Caltex.  

• À lire aussi: Couche-Tard dépose une offre hostile de 7,75 G$ pour acquérir une chaîne australienne  

«Cette nouvelle offre sous-évalue les propriétés de Caltex et sa position privilégiée dans le secteur des carburants», a indiqué mardi l’analyste Terry Couper de la firme Airlie Funds Management qui détient près de 5 % des actions de Caltex.    

Couche-Tard a révélé mardi avoir déposé le 18 novembre une offre non sollicitée confidentielle de 7,8 milliards $ pour acquérir 100 % de Caltex, dont 34,50 $ AUS par action, soit l’équivalent de 8,6 milliards de dollars australiens ou 7,8 milliards $ CA.    

  • Écoutez l'entretien de Pierre Couture avec Richard Martineau à QUB Radio.

C’est la deuxième fois que Couche-Tard tente sa chance auprès de Caltex, après une première tentative à 32 $ AUS par action, déposée le 11 octobre dernier et rejetée en raison d’«un prix inadéquat».    

Couche-Tard dit être un actionnaire important de Caltex, alors que le détaillant québécois détient pour le moment 2 % des actions en circulation de l’entreprise.    

À la Bourse de Sydney, l’action de Caltex a bondi de 13,4 % pour atteindre les 33 $ AUS. À la fin août, le titre de Caltex avait atteint un creux à 23,79 $ AUS.    

Au cours des dernières années, Caltex a vu ses marges de profit plafonner alors que son PDG a annoncé récemment son départ.    

Profits en hausse  

Par ailleurs, Couche-Tard a annoncé mardi que ses profits avaient atteint 578,6 millions $ US (+22 %) (un peu plus de 768 M$ CA) sur des revenus de 13,7 milliards $ US (18,2 G$ CA) au deuxième trimestre.    

Les revenus de Couche-Tard ont notamment baissé de 1 milliard $ US, soit 1,328 G$ CA, (-7 %) au dernier trimestre, en raison notamment de la baisse des prix des carburants à la pompe par rapport à la même période l’an dernier.    

À la Bourse de Toronto, le titre de Couche-Tard a terminé la séance mardi à 43,34 $, en hausse de 38 cents.    

Couche-Tard, qui détient plus de 16 000 dépanneurs dans 27 pays, s’est fixé comme objectif de doubler ses revenus d’ici 2023. L’an dernier, Couche-Tard a vu ses revenus atteindre les 59 milliards $ US (78,4 G$ CA) alors que les profits ont dépassé 1,8 milliard $ (près de 2,4 G$ CA).