/sports/racing
Navigation

Un promoteur aux oiseaux

Dumontier Latifi Williams
Photo courtoisie, Williams F1 François Dumontier (à gauche), le promoteur du Grand Prix du Canada, tenait à être sur place à Abou Dhabi pour assister à l’annonce du pilote canadien Nicholas Latifi. Ils sont accompagnés par Claire Williams, directrice de l’écurie fondée par son père Frank.

Coup d'oeil sur cet article

Si François Dumontier avait fait le déplacement en Angleterre, en novembre 2016, pour assister à l’annonce confirmant la venue de Lance Stroll au sein de l’écurie Williams, il s’est fait aussi un devoir de se rendre à Abou Dhabi pour être témoin de la confirmation de Nicholas Latifi.

Le pilote torontois a été officialisé jeudi à titre de pilote titulaire chez cette même équipe Williams pour la saison 2020.

« Quand j’ai appris que Williams ferait l’annonce à Abou Dhabi, j’ai décidé de m’y rendre, a indiqué le promoteur du Grand Prix du Canada, en entrevue au Journal de Montréal. Ç’a toujours été clair dans ma tête que, peu importe l’endroit, je m’y présenterais.

« On ne peut demander mieux, a-t-il poursuivi. Deux Canadiens en F1 sur une base permanente, c’est une annonce historique et très réjouissante. »

Une flèche au Salon de l’auto de Montréal

Pour Dumontier, l’arrivée de Latifi est une bonne occasion d’affaires.

« Le marché torontois est crucial, a-t-il enchaîné. C’est une grosse population qui compte beaucoup d’amateurs de courses. Depuis deux ans, on entretient une relation privilégiée avec le Salon de l’auto de Toronto. On y sera d’ailleurs présent en février prochain. »

Dumontier a d’ailleurs été critiqué dans le passé pour sa non-participation à l’exposition montréalaise, qui a lieu en janvier au Palais des congrès.

«À Montréal, a-t-il rétorqué, malgré nos bonnes intentions, les organisateurs du Salon de Montréal ne sont pas très

coopératifs avec le Grand Prix du Canada. »

♦ Baisser de rideau : le circuit de Yas Marina sera le théâtre de la fin d’une longue saison en F1 qui, pour la première fois, se terminera en décembre. Une course sans véritable enjeu, si ce n’est une occasion en or pour les pilotes d’améliorer leur fiche personnelle.

Grand Prix d’Abou Dhabi

21e étape du Championnat du monde de F1

  • 5,6 km
  • 21 virages
  • 55 : Nombre de tours
  • 305,4 km : Distance totale
Dumontier Latifi Williams
Illustration courtoisie, GRAPHIC NEWS

Date : 1er décembre 2019

Circuit : Yas Marina

Premier Grand Prix : 2009

HORAIRE
  Heure d’Abou Dhabi Heure du Québec
Essais libres 1 Vendredi de 13 h à 14 h 30 Vendredi de 4 h à 5 h 30
Essais libres 2 Vendredi de 17 h à 18 h 30 Vendredi de 8 h à 9h30
Essais libres 3 Samedi de 14 h à 15 h Samedi de 5 h à 6 h
Qualifications Samedi de 17 h à 18 h Samedi de 8 h à 9 h
Course Dimanche à 17 h 10 Dimanche à 8 h 10

Décalage de 9 heures avec le Québec