/sports/racing
Navigation

Volant confirmé pour Latifi

Du jamais-vu : deux pilotes canadiens vont s’affronter à temps plein en F1

Grand Prix du Canada
Photo Pierre-Paul Poulin Nicholas Latifi a participé cette saison à six séances d’essais libres du vendredi matin, dont celle de Montréal, le 7 juin.

Coup d'oeil sur cet article

Le secret le moins bien gardé a été révélé jeudi à Abou Dhabi en prévision du dernier Grand Prix de la saison qui sera disputé dimanche.

L’écurie Williams a confirmé l’embauche du Torontois Nicholas Latifi à titre de pilote titulaire pour la saison 2020 en remplacement du Polonais Robert Kubica.

Ils seront donc deux pilotes canadiens à courir à temps plein en F1 : du jamais-vu dans l’histoire de la discipline-reine du sport automobile. Latifi rejoindra son compatriote Lance Stroll qui entamera sa quatrième saison l’an prochain.

Né à Montréal, Latifi a pris la route de Toronto quand sa famille a déménagé ses pénates à Toronto alors qu’il n’était âgé que de six mois.

Formalité

Lors de son passage à Austin au début de novembre, Le Journal de Montréal, citant des sources sûres, avait révélé que Latifi était le seul candidat pour occuper le deuxième baquet de l’équipe britannique.

Nous avions alors indiqué que Williams voulait attendre à la 21e et dernière étape du calendrier pour annoncer la nouvelle. Latifi mettra un terme à quatre années en F2 en fin de semaine à l’occasion des deux dernières courses de la saison.

Il occupe actuellement le deuxième rang au classement cumulatif. Le Néerlandais Nick de Vries a déjà été couronné champion. Pour détenir la super licence exigée pour obtenir son laissez-passer en F1, Latifi doit terminer parmi les cinq premiers au tableau, ce qui n’est qu’une formalité.

« Je suis enfin récompensé »

Nommé pilote de réserve à la fin de 2018, Latifi n’a pas caché sa joie jeudi quand son employeur en a fait l’annonce en conférence de presse.

Il a participé à six séances d’essais libres du vendredi matin en 2019, dont les trois dernières, au Mexique, aux États-Unis et au Brésil.

« C’est un rêve devenu réalité, s’est-il exclamé. Quand vous êtes un pilote de monoplace, vous espérez toujours atteindre un jour la F1. La route a été longue, mais je suis enfin récompensé après autant d’années d’effort.

« Je suis ravi d’être un pilote à temps plein, a-t-il poursuivi. J’ai vraiment apprécié travailler avec cette organisation (Williams) cette année et j’ai hâte de faire mes débuts en mars prochain.

« J’ai travaillé pour arriver à un tel dénouement durant presque la moitié de ma vie. »

Recrue à 24 ans

Contrairement à bon nombre de pilotes qui ont accédé à la F1 en très bas âge, dont Max Verstappen, Lando Norris, George Russell, qui sera son coéquipier l’an prochain chez Williams, et Stroll, Latifi, lui, y débarque à 24 ans.

« Une douzaine d’années se sont écoulées à partir du moment où j’ai fait mes premiers pas en course automobile et mon arrivée en F1, a-t-il expliqué. Cette période est la même pour Max Verstappen, qui est parvenu à la F1 à 17 ans, lui qui avait commencé à piloter alors qu’il avait environ quatre ans.

« C’est le cas de beaucoup de pilotes bien établis maintenant en F1, a-t-il renchéri. Il s’agit d’arriver au bon moment. »

Stroll, lui, a décroché un volant à 18 ans, après avoir fait le saut directement de la F3 à la F1 en 2017.

La fortune de papa

Claire Williams, directrice de l’écurie fondée par son père Frank, a toujours voulu taire le recrutement de Latifi même si le contrat était signé depuis plusieurs semaines.

« Nous voulions donner à Nicholas l’opportunité de se concentrer sur sa fin de campagne en F2 », a-t-elle fait savoir.

Latifi doit aussi sa venue chez Williams à la fortune de son père Michael, à la tête de l’entreprise alimentaire Sofina. On dit de papa qu’il est encore plus riche que Lawrence Stroll, le père de Lance, et qu’il serait lui aussi tenté, un jour, de se porter acquéreur d’une écurie de F1.

Le 13e Canadien en Formule 1

Nicholas Latifi deviendra en mars prochain, à Melbourne en Australie, le 13 e Canadien à prendre le départ d’un Grand Prix de F1. Jacques Villeneuve, seul pilote champion du monde de son pays, est celui qui compte le plus de participations avec 163 et le plus de victoires avec 11. Son père Gilles est le seul autre Canadien à avoir accédé à la plus haute marche d’un podium de F1.
 
Pilotes Départs Victoires Podiums
Jacques Villeneuve 163 11 23
Gilles Villeneuve 67 6 13
Lance Stroll 61 - 1
George Eaton 11 - -
Alan Berg 9 - -
Bill Brack 3 - -
Al Pease 2 - -
Eppie Wietzes 2 - -
Peter Broeker 1 - -
John Cannon 1 - -
John Cordts 1 - -
Peter Ryan 1 - -
Nicholas Latifi - - -

Source : StatsF1