/news/society
Navigation

Des collègues d’une école primaire raflent 50 M$

Elles promettent qu’elles seront en poste lundi

GEN-
Photo Agence QMI, Steve Madden Christine Lavoie, Dominique Desroches, Francine Lévesque Boily, Lyne Gendron, Sandra Notargiovanni et Josée Lareau étaient heureuses de récupérer leur chèque.

Coup d'oeil sur cet article

Des employés d’une école primaire de la Rive-Sud ont vécu une autre sorte de Vendredi fou, vendredi, en venant récupérer un chèque de 50 M$ chez Loto-Québec au centre-ville de Montréal. 

Les six employés administratifs de l’école Marcelle-Gauvreau, à Brossard, sont formels: elles seront de retour en poste lundi pour le bien de leurs élèves.  

  • Son groupe remporte 50 M$ : que fera-t-elle avec l’argent ? Écoutez l’entrevue à QUB Radio.    

« On ne partira pas tout de suite. On va s’assurer de faire une transition harmonieuse », a promis la directrice de l’école Christine Lavoie. Elle empochera la coquette somme de 8,3 M$ comme ses cinq collègues. 

Pas une habitude 

Les consœurs qui étaient tout sourire ont raconté être reconnaissantes envers la responsable du groupe qui a acheté le billet gagnant sans demander l’avis des autres. 

« Je suis arrivée à l’école et j’ai dit : “Les filles, j’ai acheté un billet pour le Lotto Max et vous me devez tous 5 $” », a raconté Lyne Gendron. Celle qui est directrice adjointe de l’école explique qu’elle et ses collègues achètent de temps à autre un billet de loterie, lorsque la cagnotte commence à être élevée. 

« On s’est dit qu’on allait tous se faire tatouer le nom de Lyne sur le bras », a blagué Mme Lavoie. 

Bien que le tirage ait eu lieu mardi, Mme Gendron n’a vérifié ses numéros que jeudi en fin de journée. Elle a ensuite convoqué toutes ses collègues à revenir à l’école pour leur annoncer la nouvelle. 

Vers la retraite 

Bien qu’elles retourneront au boulot, certaines parlent aussi de retraite, comme Lyne Gendron, Christine Lavoie et Francine Lévesque Boily. Cette dernière effectuait un retour au travail depuis 14 jours comme secrétaire après une absence prolongée. 

Sandra Notargiovanni évoque quant à elle sa volonté de se lancer en affaires. 

« J’ai des projets d’entrepreneuriat, mais je manquais de mise de fonds », a expliqué, sans trop vouloir entrer dans les détails, celle qui est agente de bureau et éducatrice à l’école. 

Comme pour bien des gagnants, des projets de voyage ont été évoqués, mais les chanceuses du jour ont surtout parlé de prendre soin de leurs proches et de les gâter.