/sports/hockey/remparts
Navigation

Dure commande pour les Remparts

Québec affrontera le Phœnix deux fois en fin de semaine

Les Remparts ne comptent que deux victoires à leurs onze dernières sorties.
Photo DIDIER DÉBUSSCHÈRE Les Remparts ne comptent que deux victoires à leurs onze dernières sorties.

Coup d'oeil sur cet article

Les Remparts de Québec auront toute une commande ce week-end alors qu’ils affronteront coup sur coup la meilleure équipe de la LHJMQ, le Phœnix de Sherbrooke. Mais peu importe, estime Patrick Roy qui préfère se concentrer sur son équipe plutôt que sur le puissant adversaire qui attend sa formation.

Avant les matchs de vendredi soir dans la LHJMQ, le Phœnix trônait au sommet du classement général de la LHJMQ en vertu d’une fiche de 20-4-2 et de 42 points au classement. Il montrait la deuxième meilleure production offensive du circuit avec 108 buts marqués ainsi que le meilleur rendement défensif, n’ayant accordé que 57 buts à l’adversaire.

Les Remparts, eux, ont un dossier de 12-14-1 cette saison, ont marqué 85 buts et en ont accordé 103.

Il n’est donc pas faux de dire que le match de samedi soir à Sherbrooke, puis celui de dimanche à Québec, sont en apparence fort inégaux. Patrick Roy a toutefois tenu à ce que ses joueurs se concentrent sur leur jeu à eux, plutôt que de se laisser impressionner par la domination de leur adversaire.

« On a fait de bonnes choses depuis trois matchs et on veut continuer sur cette lignée. On sait que Sherbrooke a une grosse équipe, ils sont premiers dans la ligue et on va en avoir plein les bras. Ce sera un beau défi pour nous et un bon week-end pourrait nous aider à nous relancer », a-t-il mentionné vendredi après-midi.

Gérer le match

Jeudi soir contre les Tigres de Victoriaville, les Remparts ont laissé filer une avance de 2-0 pour finalement s’incliner 4-3. L’équipe a accordé trois buts en un peu plus de cinq minutes aux « Félins » en début de deuxième après avoir contrôlé le premier engagement.

Ce genre d’écart ne devra pas se produire contre le Phœnix, a prévenu l’entraîneur.

« Il faut rester concentré pour ne pas avoir un trou comme en deuxième période samedi. Même si on mène 2-0, l’adversaire ne va pas abandonner. On ne peut pas se permettre de leur laisser la chance de revenir dans le match. »

Content pour Sato

Sur une note positive, l’entraîneur a aimé ce qu’il a vu de son attaquant japonais Yu Sato depuis deux matchs. Roy a diminué ses responsabilités, l’employant sur le quatrième trio de l’équipe et l’allier a inscrit trois buts à ses deux dernières rencontres.

« On l’a placé dans une situation qui, on espère, pourra l’aider à rebâtir sa confiance. Il joue sur le quatrième trio avec des gars qui travaillent fort et donc, souvent, il affronte les quatrièmes trios adverses. Espérons que ça va l’aider et qu’on pourra le monter dans l’alignement. »

À noter que, comme prévu, c’est Carmine-Anthony Pagliarulo qui sera devant le filet pour les deux matchs contre le Phœnix.