/news/health
Navigation

Un aîné décède après une chute nébuleuse

Le CHSLD ne jugeait pas nécessaire de l’envoyer à l’hôpital

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES  | L’octogénaire atteint d’Alzheimer qui n’a pas été transporté à l’hôpital immédiatement après une violente chute en CHSLD a succombé à ses blessures tôt dimanche matin. La ministre de la Santé, Danielle McCann, attend maintenant des réponses sur ce qui s’est passé. 

Guy Bastien, âgé de 82 ans, était très mal en point quand son fils l’a trouvé au CHSLD.
Photo courtoisie
Guy Bastien, âgé de 82 ans, était très mal en point quand son fils l’a trouvé au CHSLD.

« Vraiment, on va vouloir voir clair sur cette situation-là », a-t-elle déclaré à TVA Nouvelles, dimanche matin.

Cet intérêt de la ministre apporte un petit baume au cœur de Marc Bastien, le fils de Guy Bastien, 82 ans, décédé d’une fracture du crâne et d’une hémorragie cérébrale, à 5 h, dimanche matin.

« Les soins [à l’hôpital] ont été excellents. Je peux vous confirmer qu’il n’a pas souffert », a-t-il mentionné au Journal.

L’octogénaire a subi un fort coup à la tête vendredi, en début de soirée, au centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Roland-Leclerc, à Trois-Rivières.

Les circonstances entourant ses blessures restent nébuleuses, plus de 48 heures après l’événement.  

Photo courtoisie

Sa conjointe, Claudette Bellemare, affirme avoir reçu un appel vers 20 h 30 lui indiquant qu’un gardien l’avait poussé et qu’il était tombé à la renverse. 

On l’aurait alors avisée qu’il avait vomi et saigné du nez, mais que c’était terminé et qu’il n’était pas jugé bon de le transporter à l’hôpital.  

Photo courtoisie

Or, Marc Bastien a trouvé son père seul dans sa chambre, gravement blessé, dans son vomi et son sang, quand il est allé vérifier son état, vers 21 h. Il a contacté le 911. 

« Si mon petit frère n’était pas allé, j’imagine qu’il serait mort étouffé », a laissé tomber à TVA Nouvelles France Bastien, la fille de Guy Bastien.

Enquêtes

L’autorité régionale de santé en Mauricie et au Centre-du-Québec a indiqué au Journal que Guy Bastien avait été vu par un médecin directement au CHSLD, et a confirmé qu’une enquête interne était déclenchée. Elle a par ailleurs souligné qu’à première vue, aucun intervenant n’a posé de geste inadéquat envers Guy Bastien.

La famille a par ailleurs porté plainte à la police et a rencontré des enquêteurs samedi soir.

« Ils m’ont assuré qu’ils feraient leur maximum pour que la vérité sorte », indique Marc Bastien.

Ce dernier n’est pas pressé, et souhaite que « tout se fasse dans les règles » pour expliquer ce qui est arrivé à son père, qui par ailleurs avait toujours une qualité de vie. Guy Bastien reconnaissait ses proches, pouvait manger et aller aux toilettes seul.

Il y aura également une enquête du coroner dans cette affaire.

La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, a indiqué par courriel prendre la situation au sérieux et que « si des correctifs doivent être apportés, soyez assurés qu’ils le seront ».