/finance/business
Navigation

Le grand ménage chez RONA a souri à la Caisse de dépôt

Depuis un an, l’institution a vendu en masse les actions de Lowe’s qu’elle détenait

Rona Lowes
Photo Pierre-Paul Poulin Centre administratif de Lowe’s à Boucherville.

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt et placement du Québec semble avoir tiré profit du grand ménage orchestré depuis l’an dernier chez RONA par la direction de Lowe’s en vendant massivement des titres du quincaillier américain à la Bourse.  

Selon des données dévoilées aux autorités boursières américaines (SEC), la Caisse détenait 451 730 actions de Lowe’s dans son portefeuille au 30 septembre 2018, pour une valeur de 67 millions $ CA (51,8 M$ US).  

Or, un an plus tard, au 30 septembre 2019, la Caisse ne détenait plus que 19 130 actions de Lowe’s pour une valeur de 2,78 millions $ CA (2,1 M$ US).   

Durant cette période, le nouveau PDG de Lowe’s, Marvin Ellison (arrivé en poste le 1er juillet 2018), a été très actif en procédant à de nombreuses compressions au sein du réseau RONA et Réno-Dépôt au Canada.  

À la Bourse de New York, les efforts du PDG ont été récompensés, alors que le titre de Lowe’s a connu une ascension de près de 25 %, passant de 95,57 $ US au début juillet 2018 à 117,31 $ US hier.   

Un mois avant l’annonce officielle de l’achat de RONA par Lowe’s au début février 2016, la Caisse détenait plus de 389 000 actions du quincaillier américain. Lors de cette annonce, le titre de Lowe’s valait alors 65,84 $ US.  

À la fin juillet de 2016, le titre de Lowe’s avait explosé à plus de 82 $ US. À la fin de 2017, la Caisse ne détenait plus que 181 230 actions de Lowe’s.  

À la Caisse de dépôt, personne n’a voulu commenter la gestion de ses placements dans Lowe’s.   

« Nous n’avons pas pour pratique de commenter nos transactions dans les marchés », a fait savoir hier un porte-parole de la Caisse, Maxime Chagnon.   

Le grand ménage  

Il faut dire que la direction de Lowe’s a procédé à de nombreuses annonces de fermetures et de réorganisations de ses activités canadiennes au cours des 18 derniers mois.  

En novembre 2018, Lowe’s avait annoncé la fermeture de 24 magasins au Canada, dont neuf magasins RONA au Québec.  

En février dernier, Lowe’s a fait savoir qu’elle radiait 1,2 milliard $ CA de la valeur de sa division canadienne (RONA et Réno-Dépôt).  

Lowe’s avait allongé 3,2 milliards $ CA en 2016 pour acquérir le quincaillier québécois RONA et son réseau canadien comptant près de 500 magasins. À cette date, Lowe’s ne comptait que 40 succursales au Canada.  

En 2016, lors de cette transaction, la Caisse de dépôt avait d’ailleurs réalisé tout un coup de circuit avec un profit de 438 millions $ en vendant ses actions de RONA à Lowe’s.  

Et puis, il y a deux semaines, Lowe’s a fait savoir qu’elle allait fermer 34 magasins au Canada, tout en procédant à plus de 160 mises à pied à son centre administratif de Boucherville, au Québec.    

  • À la Bourse de New York, la valeur de Lowe’s dépasse les 90 milliards $ US. Lors de l’achat de RONA, la valeur boursière de Lowe’s s’élevait à 66 milliards $ US.   

Les positionsde la Caisse dans Lowe’s 

Nombre d’actions | Date 

181 230 actions  

  • 31 décembre 2016  

457 838 actions  

  • 31 décembre 2017  

451 730 actions  

  • 30 septembre 2018  

19 130 actions  

  • 30 septembre 2019  

Source : site Edgar, SEC