/news/provincial
Navigation

Dans nos archives: 38 aînés mouraient brûlés en 1969 à Notre-Dame-du-Lac

incendie
Photo d'archives L’établissement pour aînés avait été complètement rasé par le brasier.

Coup d'oeil sur cet article

Le 2 décembre 1969, il y a 50 ans, quelque 38 personnes âgées ont péri dans le terrible incendie de l’établissement Le repos du vieillard, à Notre-Dame-du-Lac, dans le Bas-Saint-Laurent.   

Le funeste bilan avait d’abord fait état de 54 victimes, un chiffre revu à la baisse. Environ 28 résidents ont réussi à fuir les flammes, mais six autres blessés sont décédés à l’hôpital dans les jours qui ont suivi.   

Autre temps, autre style, Le Journal de Québec titrait alors « Une odeur de four crématoire se dégage des débris calcinés ».  

incendie
Le Journal de Quebec

Une morgue temporaire avait même été installée dans le hangar municipal. « Un des pires désastres que le Québec ait connus a endeuillé des dizaines de familles des comtés de Témiscouata et de Rivière-du-Loup, à l’aube, hier, lorsque l’hospice pour vieillards de Notre-Dame-du-Lac a été complètement rasé au sol », écrivaient les journalistes de votre quotidien.   

Les secouristes avaient retiré de nombreux corps des décombres.
Photo d'archives
Les secouristes avaient retiré de nombreux corps des décombres.

« Des cris inhumains suivis de faibles plaintes », ont décrit des témoins. Sur les lieux, les pompiers maigrement équipés savaient qu’il était vain d’espérer.    

Le premier ministre Jean-Jacques Bertrand avait déclaré qu’une enquête complète serait entreprise sans délai. « Ce qui vient de se produire à Notre-Dame-du-Lac nous rappelle de la façon la plus dramatique qu’il nous reste encore beaucoup à faire si nous voulons nous acquitter intégralement de nos responsabilités envers les personnes âgées », avait-il affirmé.   

incendie
Photo d'archives

L’enquête a été présidée à l’époque par Me Cyrille Delâge. La tragédie a incité le gouvernement à entreprendre une inspection des établissements.   

L’enquête a démontré que l’incendie avait été allumé intentionnellement par Louis Chiasson, 65 ans, l’homme à tout faire du bâtiment. Ce dernier a été trouvé coupable d’avoir mis le feu au bâtiment en bois et accusé de meurtre au second degré.   

incendie
Photo d'archives

Tragédie de L’Isle-Verte  

Quarante-cinq ans plus tard, en 2014, le même coroner n’a pas été tendre lors de la tragédie de L’Isle-Verte qui a fait 32 victimes. La non-conformité du bâtiment, le personnel mal formé, l’intervention discutable des pompiers et les délais d’intervention trop longs sont mis en cause dans son rapport.   

– Texte et recherche : Jean-François Racine et Stéphane Doré