/news/currentevents
Navigation

Un homme abattu durant un shower de bébé

Les suspects ont fait feu à partir de leur véhicule avant de déguerpir

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 31 ans a été tiré à bout portant par un ou des assaillants, dans la nuit de samedi à dimanche, en plein shower de bébé.  

Un peu après minuit, Patrick Raphaël Pierre, 31 ans, a été tué par balles près de l’entrée du restaurant Semolina, situé à côté d’un studio de danse, sur le boulevard Parkway, à l’angle de la rue Jarry Est, à Anjou.  

Transporté à l’hôpital, il a succombé à ses blessures.  

  • Le journaliste Félix Séguin est revenu sur les événements à QUB Radio:

Peur  

Filippo Iacono, propriétaire de l’établissement, était choqué par ce drame survenu dans un quartier relativement tranquille.   

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Ses employés ont eu droit à une bonne frousse.   

« Ils ont entendu la fusillade et ils ont quitté les lieux pour se sauver. Ils n’ont rien vu de ce qui s’est passé. Ils ont eu peur », a-t-il confié.  

Selon des témoins présents à la fête, des suspects se seraient approchés de la salle de réception à bord d’un véhicule. Ils auraient baissé leur vitre et ouvert le feu vers l’édifice.  

Le véhicule a ensuite pris la fuite.  

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Selon nos informations, tous les tirs proviendraient de l’extérieur de la salle, et ce, même si des douilles ont été retrouvées à l’intérieur du portique de l’édifice.  

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Connu des policiers  

Une femme de 31 ans et deux hommes, de 25 et 32 ans, ont aussi été blessés par les coups de feu. Les deux trentenaires reposaient dans un état stable dimanche.  

Quant à l’homme de 25 ans, il a reçu son congé.  

Patrick Raphaël Pierre était un homme qui a connu quelques démêlés avec la justice, notamment en lien avec de la falsification ou du vol de carte de crédit.   

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Selon le SPVM, l’enquête s’annonce longue vu le nombre de témoins à rencontrer.   

D’ailleurs, certains refusaient de collaborer avec les policiers.  

Ces derniers doivent aussi rencontrer les commerçants des bâtiments adjacents, notamment pour savoir s’ils sont munis de caméras de surveillance.  

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Règlement de compte  

Pour le moment, ni le nombre de suspects ni le mobile du crime n’ont été dévoilés par le SPVM.  

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Cependant, ce meurtre n’est pas sans rappeler la vague de règlements de compte survenus depuis le début de l’année et portant la signature du crime organisé.  

Photo Agence QMI, Pascal Girard

Cet homicide est le 17e à survenir à Montréal en 2019.  

– Avec l’Agence QMI