/news/health
Navigation

Pas de rabais sur les stationnements pour les employés du réseau de la santé

Pas de rabais sur les stationnements pour les employés du réseau de la santé
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Québec ferme la porte à une réduction des tarifs de stationnement pour les employés du réseau de la santé, comme ce sera le cas pour les citoyens qui viendront visiter leurs proches à l’hôpital et en CHSLD.   

«En pleine pénurie de main-d’œuvre, c’est un peu triste de voir qu’on n’utilise pas une situation comme celle-là pour offrir la même mesure à tout le monde», affirme le conseiller à l’information de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Hubert Forcier.   

1000 $ par année  

Son organisation syndicale a sondé 3046 de ses 110 000 membres. Résultat, 90 % des personnes sondées «considéreraient anormal que le gouvernement de la CAQ oblige les employés à payer de leur poche les tarifs de stationnement alors qu’il vient d’annoncer une réduction de tarifs pour les usagères et usagers», affirme la FSSS-CSN.    

Certains employés de la région de Montréal paient jusqu’à 800 $, voire 1000 $ par année pour le stationnement de leur établissement de santé, selon M. Forcier. «Un préposé aux bénéficiaires, ça fait environ 40 000 $ par année, alors quand il faut que tu paies en plus pour ton stationnement», fait-il valoir.    

Réduction pour les usagers  

Lors de sa mise à jour économique, le gouvernement Legault a annoncé que le tarif journalier maximal pour les stationnements des hôpitaux et CHSLD sera plafonné, dès le printemps prochain, entre 7 $ et 10 $. De plus, les deux premières heures seront gratuites. En CHSLD, les utilisateurs pourront également identifier deux proches qui bénéficieront d’une gratuité complète en tout temps.    

Hubert Forcier précise que les employés du réseau de la santé paient un tarif différent des visiteurs, souvent prélevé à même leur paie.    

Au cabinet de la ministre de la Santé, Danielle McCann, on ferme la porte à l’idée d’étendre la mesure aux employés du réseau de la santé. «Notre engagement électoral était de réduire ou de limiter les tarifs de stationnement pour les usagers des centres hospitaliers et des CHLSD du réseau pour ne pas nuire à l’accès», rappelle son attaché de presse, Alexandre Lahaie.    

«Donc, pour l’instant, nous n’envisageons pas la possibilité de la gratuité ou d’une réduction pour les employés du réseau de la santé», ajoute-t-il.