/sports/hockey
Navigation

Sept joueurs de la LHJMQ au camp final de sélection d’Équipe Canada junior

Alexis Lafrenière
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI Alexis Lafrenière

Coup d'oeil sur cet article

Sept joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), dont le talentueux Alexis Lafrenière, lutteront pour un poste lors du camp de sélection final d’Équipe Canada junior.

Hockey Canada a dévoilé lundi après-midi la liste des 31 invités conviés à la dernière étape menant au prochain Championnat du monde junior qui se déroulera du 26 décembre au 5 janvier, à Ostrava et à Trinec, en République tchèque. C’est d’ailleurs dans ce pays que la formation canadienne a remporté son dernier titre en sol européen, en 2008. 

Le gardien Olivier Rodrigue (Moncton), le défenseur Jared McIsaac ainsi que les attaquants Alexis Lafrenière (Rimouski), Jakob Pelletier (Moncton), Raphaël Lavoie (Halifax), Benoit-Olivier Groulx (Halifax) et Dawson Mercer (Drummondville) font partie des heureux élus. Dans le cas de Lafrenière et McIsaac, ils ont disputé le tournoi l’an passé et leur place sur l’alignement officiel n’est qu’une formalité.

L’exercice se tiendra du 9 au 12 décembre, à Oakville, en Ontario, sur une patinoire aux dimensions olympiques, les mêmes l’on retrouvera pendant le tournoi. Vingt-trois joueurs (23) seront retenus pour le voyage du temps des Fêtes.

Deux joyaux réunis

Considéré comme le plus bel espoir de la prochaine séance de sélection de la LNH, Lafrenière, qui pointe au sommet des pointeurs de la LHJMQ avec 59 points en 28 rencontres, retrouvera au camp celui qui pourrait lui damner le pion en juin en Quinton Byfield, le centre format géant des Wolves de Sudbury. Ce dernier revendique 20 buts et 50 points en 28 matchs cette saison.

Lafrenière avait été relégué à un rôle secondaire sous les ordres de Tim Hunter à Vancouver l’an dernier où le Canada avait fait pâle figure en se contentant du sixième rang après une défaite crève-cœur aux mains des Finlandais en quarts de finale. Cette année, le prodige de Saint-Eustache devrait mener la charge de la troupe dirigée par Dale Hunter.

«Pour le moment, je me concentre sur les matchs qu'on doit jouer en Abitibi cette semaine. Ensuite, je vais aller au camp et tout donner ce que j'ai à donner pour représenter le Canada au Championnat du monde», a déclaré le jeune homme de 18 ans aux médias rimouskois, lundi matin.

«Son expérience de l’an passé sera précieuse. Le rôle qu’il avait, le caractère qu’il a démontré, ça l’a rendu plus fort, et [le fait] de vivre comment ça se passe, c’est positif pour notre équipe. On s’attend à du leadership de sa par.  Évidemment, il sera placé dans une situation un peu différente cette année», a indiqué le recruteur en chef de Hockey Canada, Brad McEwen, en conférence téléphonique.

Groulx et Lavoie, qui sont tous les deux âgés de 19 ans, en seront à une deuxième expérience au camp final tandis que Pelletier, Mercer et Rodrigue vivront le processus pour la première fois. Rodrigue, un espoir des Oilers d’Edmonton, part avec une longueur d’avance pour le poste de titulaire masqué, selon les observateurs.

Si la perche lancée à Pelletier semblait une formalité, lui qui arrive au troisième rang des pointeurs du circuit Courteau grâce à une récolte de 48 points, dont 18 buts, en 25 sorties, Mercer s’est invité dans les conservations à l’issue de la Série Canada-Russie disputée au début novembre. Âgé de 18 ans, il est l’un des beaux espoirs en vue du prochain repêchage.

«Une invitation au camp, c’est beau, mais je vise de faire l’équipe. C’est un rêve de jouer pour ton pays au Mondial junior. Ça va être une belle guerre. Les 31 joueurs veulent faire le club. Tu n’as pas grand temps pour te faire une place. Je vais me concentrer sur ce que je peux contrôler, et ça, ce sont mes performances», a confessé Pelletier au Journal, lui qui arrive au troisième rang des pointeurs du circuit Courteau - 48 points en 25 sorties.

«C’est un joueur excitant qui fait de bonnes choses, qui patine bien, et il pourrait potentiellement amener une belle profondeur à notre offensive. Il a toujours été un bon joueur pour nous dans des tournois à courte durée. On veut qu’il amène au camp sa passion, son désir de vaincre et ses habiletés», a souligné McEwen au sujet de l'espoir des Flames de Calgary.

La jeunesse sera à l’honneur pendant le camp alors que 14 patineurs sont âgés de 17 et 18 ans.   

Des pros à surveiller

L’arrière des Chiefs de Spokane, Ty Smith, est le seul autre joueur à avoir déjà endossé l’uniforme à la feuille d’érable au Mondial junior qui a reçu son carton d’invitation.

Il faudra surveiller la situation de quatre joueurs évoluant chez les professionnels d’ici le début du tournoi, soit Joe Veleno, Noah Dobson (Islanders), Kirby Dach (Blackhawks) et Barrett Hayton (Coyotes). Hockey Canada a toujours la possibilité de les ajouter à son alignement. 

Parmi les 31 invités

  • 4 gardiens  
  • 10 défenseurs  
  • 17 avants    

Par ligue    

  • OHL : 12
  • WHL : 8
  • LHJMQ : 7
  • NCAA : 4    

Quelques choix de 1 re ronde

  • Dylan Cozens (Buffalo, 2019)  
  • Ty Dellandreas (Dallas, 2018)  
  • Nolan Foote (Tampa Bay, 2019)  
  • Bowen Byram (Colorado, 2019)  
  • Ty Smith (New Jersey, 2018) 

Meilleurs espoirs pour 2020

  • Quinton Byfield
  • Cole Perfetti
  • Dawson Mercer

Quelques oubliés

  • Quinton Byfield
  • Cole Perfetti
  • Dawson Mercer   

Consultez la liste complète des joueurs invités ici.