/finance/business
Navigation

Annonce fédérale «in English» pour SCALE AI

Le directeur général de SCALE AI, Julien Billot, a lancé en anglais mardi un nouveau programme de 20 M$ pour aider les jeunes entreprises à l'Espace CDPQ, à Montréal.
Photo Francis Halin Le directeur général de SCALE AI, Julien Billot, a lancé en anglais mardi un nouveau programme de 20 M$ pour aider les jeunes entreprises à l'Espace CDPQ, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

La supergrappe SCALE AI financée à plus de 300 M$ par Ottawa et Québec n’a pas cru bon de prononcer un mot de français mardi lors du lancement de son nouveau programme de 20 M$ à l’Espace CDPQ, à Montréal.  

« Comme on avait un "stream live" avec des gens du Canada anglais et que l’écosystème de start-up à Montréal est quand même très anglophone, qu’on le veuille ou non, c’est comme ça, c’est pour ça qu’on l’a fait en anglais », s’est défendu au Journal le directeur général de SCALE AI, Julien Billot, après son allocution unilingue.   

100% en anglais  

Mardi, la supergrappe SCALE AI, basée au Québec, a convié les médias à une présentation pour lancer son nouveau programme« Accélération » doté d’une enveloppe de 20 M$ sur trois ans pour aider les start-up.   

Or, durant plus d’une heure, le français a été mis de côté au profit de l’anglais. Du maître de cérémonie, à l'allocution principale, jusqu’aux moindres éléments visuels... tout était 100% en anglais lors de l'événement.   

Pour justifier ce choix, M. Billot, a expliqué que sa présentation était diffusée à travers le pays et qu’il voulait éviter des coûts de traduction simultanée. Il a ajouté que les questions à la fin auraient pu être posées en français, mais que « les gens les ont posées naturellement en anglais».   

L’ex-PDG de Pages Jaunes a précisé que les communications publiques de SCALE AI, comme ses communiqués de presse, plans stratégiques ou son site web, sont toujours bilingues et que leur langue au travail est «beaucoup» le français.   

Le patron de SCALE AI a insisté pour dire que l'enveloppe de 20 M$ annoncé mardi au cœur de la métropole québécoise provenait «uniquement du programme fédéral ».