/qubradio
Navigation

La télévision que vous venez d'acheter est potentiellement très facile à pirater

Bloc piratage pirate faille informatique
Photo d'archives, Thinkstock

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que plusieurs profitaient du Vendredi fou et du Cyberlundi pour s’offrir une télévision intelligente bon marché, le Federal Bureau of Investigation (FBI) avertissait le public des risques de piratage liés à ces télés.

«C’est que, souvent, ces télés-là vont avoir une caméra et un micro pour pouvoir faire de la vidéoconférence. Ce problème-là, il ne date pas d’aujourd’hui. Ça date de longtemps», a expliqué Éric Parent, président et CEO d’EVA Technologies, à l’émission «Les Effrontées», à QUB radio, mardi.

Ces télévisions nouvelle génération permettent de se connecter à Internet, offrant ainsi un accès aux plateformes de diffusion en continu comme Netflix. 

ÉCOUTEZ l'entrevue d'Éric Parent, sur QUB radio:  

L’expert en cybersécurité a mentionné à l’animatrice Geneviève Pettersen qu’elle est mieux de placer sa télévision intelligente dans son sous-sol «que de la mettre dans la chambre à coucher».

«Si tu as une télé intelligente, et que ça s’adonne qu’on sait c’est quoi le modèle, et qu’on t’envoie un courriel et qu’on te dit qu’on t’a enregistré nu, devant ta télé de tel modèle, tu vas le croire même si ce n’est pas vrai», a ajouté M. Parent.

Il a raconté que «les clients corporatifs» ont souvent une télévision intelligente «dans une salle de conférence». Malheureusement, «quelqu’un, autant à l’intérieur de l’entreprise qu’à l’extérieur, pourrait potentiellement se servir du micro pour écouter ce qui se passe».

En guise de solution, il suggère d'éviter «les modèles qui ont une caméra et un micro» ou, encore, de «mettre de la peinture sur la caméra».

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions