/entertainment/tv
Navigation

Milya Corbeil-Gauvreau : Luc Picard, un beau-papa très cool

Milya Corbeil-Gauvreau : Luc Picard, un beau-papa très cool
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL –Milya Corbeil-Gauvreau et Henri Picard ont récemment fêté les deux ans de leur couple.

Les deux jeunes comédiens avaient fait connaissance sur le plateau du film «Les rois mongols», en 2017, et sont rapidement tombés amoureux. «Et ça n’a pas arrêté depuis», a précisé Milya. À l’époque, leur relation naissante n’avait pas dérangé Luc Picard, le père d’Henri, qui réalisait «Les rois mongols».

«Il était tellement content, s’est remémoré Milya. Entre deux scènes, à un moment donné, il m’a même demandé : "Alors, tu es ma belle-fille?" Maintenant, je suis tout le temps rendue chez eux!»

Jouer une intimidatrice

L’actrice de 17 ans, qu’on voit dans «L’Échappée», sera aussi de la distribution du thriller fantastique «Le 422», à Télé-Québec, à l’antenne pendant les Fêtes, et dans «La vie compliquée de Léa Olivier», l’adaptation télévisée des romans du même nom de Catherine Girard-Audet, que

les adolescents pourront dévorer en rafale sur Club illico à compter du 21 février.

«J’incarne une intimidatrice de Léa, a informé Milya Corbeil-Gauvreau. Je n’avais jamais eu à jouer un rôle de méchante, et c’était vraiment différent de tout ce que j’avais eu à jouer jusqu’ici! Entre les scènes, j’allais voir Laurence Deschênes (qui personnifie Léa Olivier, NDLR), pour m’excuser de lui dire des choses si atroces! Mais j’ai adoré ça. On était une "gang" de jeunes, on tournait dans une école, on a développé un bel esprit d’équipe. En plus, je lisais les livres de "Léa Olivier" quand j’étais petite, alors je m’associais au personnage!»