/finance/business
Navigation

Plus de 300 mises à pied temporaires chez Hydro-Québec

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 300 travailleurs techniques d’Hydro-Québec viennent d’être mis à pied temporairement.  

Selon la société d’État, ces travailleurs liés à l’entretien du réseau devraient être rappelés au cours des prochains mois selon des ententes incluses dans les différentes conventions collectives.  

«C’est saisonnier. Chaque année, on procède à ce type de gestion. Ces travailleurs vont se retrouver sur une liste de rappel, comme au cours des dernières années», a indiqué au Journal, mardi, un porte-parole d’Hydro-Québec, Serge Abergel.  

Parmi les quelque 300 travailleurs touchés se trouvent notamment des monteurs de ligne, des électriciens et des techniciens affectés aux chariots élévateurs.  

Hydro-Québec soutient que les nouvelles conventions collectives signées l’an dernier lui permettent ce type de flexibilité «afin d’être plus efficace», a précisé son porte-parole.   

Moins de travailleurs  

Selon des données fournies par Hydro-Québec, la société d’État comptait 19 904 travailleurs à temps plein dans ses rangs à la fin de 2018, soit 118 postes de plus qu’en 2017.  

Depuis 2010, Hydro-Québec dit toutefois avoir réalisé tout près de 800 millions de dollars en gains d’efficience grâce, notamment, à la compression de près de 3200 postes, soit environ 14% de ses effectifs dans la province.  

Hydro-Québec dit saisir toutes les occasions lors de départs d’employés à la retraite. Le tiers des postes supprimés dans la division Distribution étaient des emplois de bureau.