/misc
Navigation

Une journaliste de Newsweek congédiée pour un reportage erroné sur Donald Trump

Une journaliste de Newsweek congédiée pour un reportage erroné sur Donald Trump
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Depuis son arrivée sur la scène politique, le président ne manque jamais une occasion de dénoncer ce qu’il considère être du mauvais journalisme. Un article publié dans Newsweek la semaine dernière lui permet de lancer son désormais célèbre «fake news».  

Plusieurs médias américains ont rapporté le congédiement de la journaliste Jessica Kwong. Jeudi dernier, Mme Kwong écrivait que le président passerait la journée de Thanksgiving à utiliser son compte Twitter et à jouer au golf. Comme je le mentionnais dans un autre billet, il a plutôt effectué une visite surprise aux troupes déployées en Afghanistan.    

Newsweek semble avoir agi très rapidement après avoir essuyé des critiques de Donald Trump et de son fils. Le journal affirme avoir apporté les correctifs nécessaires et congédié la journaliste pour son travail bâclé.    

La direction a-t-elle précipité sa décision? Interrogée sur le cafouillage, Jessica Kwong avance qu’on lui avait demandé d’écrire sur les projets du président le mercredi soir précédent et que rien n’avait transpiré du périple du président lorsqu’elle a effectué une mise à jour le jeudi matin. Il est vrai que nous n’avons été informés de cette opération que plus tard dans la matinée.    

Mme Kwong pointe plutôt en direction de son éditeur qui a confié le suivi de l’article à un autre journaliste. Elle offre pour preuve un gazouillis sur son compte Twitter dans lequel elle mentionne clairement la visite du président. 

 

 

Peu importe la version qui sera éventuellement retenue, Newsweek sort amoché de cette histoire. On peut avancer une erreur de bonne foi, mais à l’ère des fake news, on apporte de l’eau au moulin des partisans du président. Je note au passage que les médias qui ont rapporté la nouvelle sont presque tous considérés comme des publications plus conservatrices ou plus favorables aux républicains. Je vous laisse tirer vos propres conclusions.    

Voici des articles du Washington Examiner et du New York Post ici et ici .