/entertainment/radio
Navigation

Le 98,5 FM premier malgré la tourmente

GEN-
Photo d'archives, Agence QMI Isabelle Maréchal

Coup d'oeil sur cet article

Leurs positions ont beau être précaires, Isabelle Maréchal et Bernard Drainville font bonne figure au 98,5 FM, révèlent les derniers sondages radio à Montréal.

En novembre, des sources bien placées révélaient au Journal que l’antenne avait offert leurs micros à d’autres têtes d’affiche du milieu , lesquelles avaient finalement refusé de sauter la clôture.

Selon le rapport PPM de Numéris, les cotes d’écoute d’Isabelle Maréchal, dont le contrat au 98,5 FM vient à échéance en juin, atteignent 42 100 auditeurs moyens/minute cet automne, en hausse par rapport au printemps. Ses parts de marché ont également augmenté, passant de 13,1 % à 14,7 %. Isabelle cimente son 2e rang au palmarès des émissions les plus écoutées l’avant-midi, tous genres confondus, derrière Rythme au travail à Rythme FM.

Quant à Bernard Drainville, ses cotes d’écoute fléchissent légèrement à 44 600 auditeurs. Ses parts de marché demeurent stables à 15,6 %.

Invité à commenter les sondages, le directeur général du 98,5 FM, Philippe Lapointe, affirme qu’il n’est « pas en train de remplacer Isabelle Maréchal et Bernard Drainville ». M. Lapointe reconnaît toutefois avoir « rencontré du monde ». « C’est notre job, insiste le vice-président des stations parlées de Cogeco Média. Ça fait partie du cours normal des choses. »

M. Lapointe parle de sondages très satisfaisants. Le 98,5 FM continue de dominer le marché avec des parts de 19,5 %, loin devant Rythme fm (13,9 %), ICI Première (12,9 %) et Rouge (11,6 %). Il signale les bons résultats du successeur de Paul Houde aux commandes de Québec maintenant, Patrick Lagacé, et ceux de Paul Arcand, qui garde Patrick Masbourian à distance.