/news/provincial
Navigation

Lévis: Gilles Lehouillier au bord des larmes en marge d’une annonce à saveur sociale

Gilles Lehouillier, maire de Lévis, s’est trouvé au bord des larmes, durant sa présentation de mercredi matin.
Photo Taïeb Moalla Gilles Lehouillier, maire de Lévis, s’est trouvé au bord des larmes, durant sa présentation de mercredi matin.

Coup d'oeil sur cet article

À partir d’avril 2020, les 9000 Lévisiens à faible revenu pourront bénéficier de la gratuité ou de rabais substantiels pour leurs déplacements dans les autobus de la Société de transport de Lévis (STLévis). Visiblement ému, Gilles Lehouillier était au bord des larmes, mercredi matin, en marge de cette annonce. 

Fait assez rare pour être souligné, la voix de M. Lehouillier s’est soudainement enrouée, en pleine conférence de presse, lorsqu’il a évoqué un sujet connexe à l’annonce du jour.  

Le maire de Lévis a eu de la difficulté à finir ses phrases lorsqu’il a parlé de l’importance du logement social et de la «guerre» que son administration entend mener contre ceux qui «exploitent la misère des gens». 

Gilles Lehouillier a expliqué par la suite qu’il vient lui-même d’un «milieu ouvrier défavorisé avec 11 enfants» et que sa famille a pu bénéficier de plusieurs coups de main de ses voisins immédiats.  

Tarification sociale 

Un peu plus tôt en matinée, Gilles Lehouillier s’est félicité de la mise en place de la «tarification sociale», une première pour les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. 

Durant le projet pilote, entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021, les personnes à faible revenu recevront gratuitement quatre passages de bus. Aussi, un rabais de 58%, pour 12 passages, sera consenti aux personnes dans le besoin.  

Cette gratuité et ce rabais seront «renouvelables», au cas par cas, selon des critères qui seront déterminés plus tard par les organismes communautaires du milieu. 

Un total annuel de 58 320 passages sera offert en 2020-2021. Le coût de la mesure, prise en charge par la STLévis, est de 185 000$. La Municipalité n’exclut pas de renouveler l’expérience quand le projet-pilote prendra fin au printemps 2021.  

«Nous croyons fermement que ce programme aura de nombreux effets positifs sur la qualité de vie de nos concitoyens moins fortunés», a indiqué Gilles Lehouillier. 

Contrer l’isolement et favoriser l’intégration 

Les critères d’admissibilité précis au programme seront rendus publics en mars 2020. La distribution des cartes Opus se fera par les organismes du milieu qui œuvrent auprès de diverses clientèles comme les personnes aînées, les personnes immigrantes, les femmes, les personnes ayant un handicap ou une problématique de santé mentale, les personnes à la recherche d’un emploi et les jeunes.  

L’objectif du programme est de contrer l’isolement, de garder les travailleurs à faible revenu actifs sur le marché de l’emploi, d’accroître l’autonomie des clientèles vulnérables et de favoriser l’intégration des nouveaux arrivants.