/entertainment/stage
Navigation

Une revue tout en humour

2019 Revue et corrigée : une belle façon de clore l’année

Bianca Andreescu et sa mère ont eu droit à un petit clin d’œil dans la revue annuelle.
Photo courtoisie, François Laplante-Delegrave Bianca Andreescu et sa mère ont eu droit à un petit clin d’œil dans la revue annuelle.

Coup d'oeil sur cet article

Présentée jusqu’au 4 janvier, l’édition 2019 de Revue et corrigée remplit sa mission de dérider une salle comble.

D’emblée, le tableau d’ouverture qui portait sur l’environnement était des plus réussis. Une parodie en tout point réussie. Et que dire de la jeune environnementaliste Greta Thunberg, interprétée avec brio par Marc St-Martin, qui est apparue sur scène à bord de son voilier ?

La politique a été très bien couverte, la plupart des politiciens étant présents. La parodie de Sylvie Fréchette par Julie Ringuette était peut-être un peu plus cinglante que les imitations des autres politiciens, on pense notamment au numéro sur Justin Trudeau et Sophie Grégoire (Martin Vachon et Julie Ringuette) qui était peut-être trop léger.

En revanche, un des clous du spectacle a été la parodie d’Elizabeth May avec son français approximatif, par Suzanne Champagne.

Catherine Dorion, Manon Massé, François Paradis, François Legault, Simon Jolin-Barette, Maxime Bernier, Andrew Scheer, Jagmeet Singh et Donald Trump n’ont pas été laissés pour compte dans les divers sketches.

Outre la politique, le vol des données de Desjardins a été soulevé à plus d’une reprise, ce qui nous a permis de voir un tableau amusant où Safia Nolin (Suzanne Champagne) se faisait voler son identité.

Chanson et variétés

Les numéros chantés étaient omniprésents, ce qui a ajouté beaucoup de rythme. On a eu droit à une performance de Céline Dion, particulièrement bien imitée par Julie Ringuette lors d’un talk-show animé par Pénélope McQuade (Martin Vachon), France Beaudoin (Suzanne Champagne) et Maripier Morin (Marc St-Martin).

Autre belle performance, celle de deux danseurs de l’émission Révolution (Martin Vachon et Julie Ringuette) ainsi que celles de Cœur de Pirate (Julie Ringuette) et d’Elton John (Marc St-Martin). Aussi, les déboires de Caroline Néron ont été évoqués d’une façon très amusante.

Le travail de la metteuse en scène Nathalie Lecompte, qui nous a offert un rythme effréné, sans temps mort, mérite très certainement d’être souligné, autant que celui des comédiens qui ont changé de costume à maintes reprises en moins de deux.


2019 Revue et corrigée, à l’affiche jusqu’au 4 janvier 2020 au Théâtre du Rideau Vert et du 8 au 12 janvier 2020 au Capitole de Québec.