/entertainment/shows
Navigation

«Courage» chute brusquement au palmarès américain

«Courage» chute brusquement au palmarès américain
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le dernier album de Céline Dion dégringole à la 111e position des ventes, deux semaines après son lancement.  

Le règne du dernier disque de Céline Dion, Courage, a été de courte durée au palmarès des ventes aux États-Unis, faisant son entrée au premier rang pour se retrouver à la 111e place la deuxième semaine.  

Selon Chart Data, un site d’actualité et de palmarès musicaux en temps réel, il s’agit de la chute la plus drastique de tous les temps pour un album qui a fait son entrée tout en haut classement.  

Une première semaine fracassante  

C’est dans une soirée karaoké au bar de drag queen Lips NYC, à New York, que Céline Dion a lancé son dernier opus, en novembre dernier. «Cet album a été un long processus. Cela m’a fait voyager à travers différentes émotions», avait-elle alors lancé à ses fans.  

À la première semaine du lancement, Courage se vendait comme des petits pains chauds au pays de l’Oncle Sam avec 113 000 albums vendus, ont rapporté plusieurs médias américains. Si bien qu’il s’est retrouvé au premier rang des ventes, une première en 17 ans pour la chanteuse originaire de Charlemagne.  

Notons toutefois que les disques offerts à l’achat d’un billet pour sa tournée Courage World Tour ont été comptabilisés, gonflant significativement les données.  

La chute  

Le tout s’est corsé la semaine suivante avec seulement un peu plus de 3000 unités vendues.  

En entrevue avec Le Journal en septembre dernier, la diva de 51 avait avoué vouloir prendre davantage de risques.  

«La maturité, c’est quelque chose d’extraordinaire, parce que t’oses. Parce que t’as rien à perdre. Si on n’aime pas mon album, si on n’aime pas mon spectacle, moi, j’ai eu beaucoup de plaisir à les monter», avait-elle confié.  

Malgré tout, selon le magazine hebdomadaire consacré à l’industrie du disque, Billboard, les 19 premiers spectacles nord-américains de sa tournée mondiale lui ont rapporté 33,2 M$.  

Ailleurs  

La popularité de Céline Dion n’est cependant pas remise en question dans sa province natale, alors qu’elle demeure au premier rang du palmarès de l’ADISQ. Au Canada, elle n’a glissé qu’à la deuxième place, tout juste derrière l’album posthume de Leonard Cohen, Thanks For The Dance. En France, elle est passée au septième rang.  

Avec la collaboration de Marc-André Lemieux et l’Agence QMI.