/sports/huntfish
Navigation

Des machines qui font rêver

Coup d'oeil sur cet article

Les quatre grands manufacturiers ne sont pas avares de modèles dans leur gamme de motoneiges. Il devient même difficile parfois de faire la différence entre toutes ces motoneiges qui nous attirenth.

Pour avoir des suggestions, nous avons demandé à deux experts de nous fournir la liste des trois meilleurs modèles pour chacun des manufacturiers. Le rédacteur en chef de Motoneige Québec, Michel Garneau, et le président de Motoneiges.ca, Denis Lavoie, se sont donc prêtés à l’exercice pour nous révéler leurs coups de cœur.

« Il faut savoir que le Québec est devenu depuis deux ans, le plus important marché de motoneiges dans le monde, lance Michel Garneau. C’est ici qu’il se vend le plus de motoneiges que n’importe où ailleurs. Notre performance est meilleure que n’importe quel État américain ou les autres provinces canadiennes. Nous sommes vraiment les leaders dans le marché. »

Quant à Michel Garneau, il ne vit que pour la motoneige depuis de nombreuses années. Celui dont l’expertise n’est pas à remettre en doute est devenu une référence pour plusieurs intervenants du milieu, allant même jusqu’à faire des présentations sur le monde de la motoneige un peu partout. Il a même été approché par la Chine. On peut donc se fier à son jugement.

Nous débutons avec les modèles sélectionnés par M. Garneau.

ARCTIC CAT

1. RIOT 8000

Photo courtoisie, Motoneige Québec

Arctic Cat a profité de l’allongement de la chenille, passant de 141 à 146 pouces sur ses modèles hybrides, pour présenter de nouvelles suspensions très performantes. La suspension arrière Cross-Action, un design non couplé, impressionne particulièrement par sa polyvalence et la stabilité qu’elle procure. Offerte en version X, orientée plus vers le hors-piste ou en véritable 50-50, Arctic Cat a vraiment réussi son coup avec elle.

2.ZR 8000 RR 137

Le châssis ProCross s’est toujours démarqué en sentier et, dans la version RR, il le fait tout autant dans les bosses. Ses suspensions haut de gamme sont étonnamment efficaces dans pratiquement toutes les conditions. Sa conduite intuitive récompense bien le pilote. Son frein, nouveau depuis l’an dernier, est plus performant, et la direction, légère et précise. En trois mots, elle est confortable, sportive et performante.

3. ZR 9000 Thundercat

Le recalibrage des suspensions de ce modèle l’an dernier a complètement transformé cette motoneige. Non seulement elle est plus confortable, mais son centre de gravité et sa hauteur de conduite abaissés la rendent des plus agréables et sécurisantes à conduire. Sa direction est précise et son moteur est très doux avec une puissance incroyable.

SKI DOO

1. MXZ TNT 600 R E-TEC

Dans le cas de ce modèle, impossible de ne pas parler du châssis REV G 4, léger et maniable. La suspension arrière rMotion continue de dominer le marché et la TNT frôle déjà la perfection pour l’amateur de conduite sportive en sentier. L’ajout du fameux 600R E-TEC avec sa nervosité incomparable et le sentiment de légèreté qu’il procure, fait en sorte que vous ne vous lasserez jamais de conduire ce modèle.

2. Expedition Xtreme

Photo courtoisie, Motoneige Québec

Polyvalente, puissante, elle est très agréable à conduire. Son puissant deux cylindres 850 E-TEC demeure la référence dans le domaine, avec une combinaison incomparable de puissance, de prévisibilité et de douceur. Jumelez le tout à une chenille qui donne de l’adhérence à revendre et une suspension arrière SC-5 qui transfère avec vigueur, la table est mise pour des montées d’adrénaline à répétition.

3. Backcountry X-RS 146

Si vous ne deviez avoir qu’une seule motoneige, nul doute que ce modèle serait un choix très intéressant. Performante tant dans les bosses que dans la neige sans fond, elle est possiblement l’ultime parte­naire de jeu. Son puissant 850 E-TEC est irréprochable. Son châssis est très bien conçu.

Ses suspensions bien calibrées lui permettent de tirer son épingle du jeu dans pratiquement toutes les conditions.

POLARIS

1. 800 Indy XCR

Une XCR moderne qui est enfin digne du nom. Son châssis est d’une intégrité mécanique inégalée, son moteur est très nerveux et puissant et ses suspensions sont performantes et ajustables. Stable dans les bosses, elle est aussi agile en sentier et procure un énorme plaisir à la conduire.

2. 600 Pro-RMK

Sans doute la motoneige de montagne la plus facile à conduire. Elle nous met rapidement à l’aise. Elle est à la fois maniable tout en étant très stable et prévisible. Légère, avec un moteur performant pour sa cylindrée, il s’agit de la plateforme idéale pour s’initier à la conduite hors-piste et acquérir la maîtrise nécessaire pour la pratiquer.

3. 850 Indy Adventure

Photo courtoisie, Motoneige Québec

Elle représente la motoneige avec un moteur aussi puissant que soyeux. Grâce à sa suspension arrière Pro CC, elle ramène Polaris dans le cœur du combat, avec la meilleure conduite et le meilleur frein de l’industrie. Légère et d’une conduite exemplaire, il s’agit d’une excellente motoneige de longue distance pour celui ou celle qui aime vraiment conduire et interagir avec sa monture.

YAMAHA

1. Sidewinder SRX LE

Photo courtoisie, Motoneige Québec

Même si elle a perdu son coloris bleu époustouflant en 2020, la SRX demeure une motoneige de sentier par excellence. Raffinée, confortable et puissante, elle est tout aussi à l’aise à pleins gaz qu’en se baladant à basse vitesse pour admirer le paysage. Sa conduite est étonnamment sécurisante, quelles que soient les conditions. Elle sera toujours à la hauteur de vos attentes. Sur la photo, on aperçoit, le modèle Sidewinder X-TX SE.

2. Transporter 600

Il convient de souligner que ce modèle marque le retour d’un moteur deux-temps performant chez le fabricant nippon. Bien qu’elle soit d’abord orientée vers le segment des motoneiges utilitaires, un mandat qu’elle remplit très bien, elle demeure agréable à conduire en randonnée, en raison de son ergonomie, ses suspensions très efficaces et son centre de gravité bas.

3. SRViper GT

La conduite des modèles SRViper s’est nettement améliorée depuis leur lancement en 2014, principalement en raison des calibrations révisées. En réalité, le moteur Genesis n’a jamais atteint le même niveau d’excellence qu’on a connu dans les Vector et Nytro. Pour 2020, Yamaha a travaillé fort et le tricylindre est à nouveau ce superbe moulin qui nous a enchantés par le passé. Puissante, nerveuse et agréable à conduire, la Viper est enfin ce qu’elle aurait dû être dès le début.