/sports/hockey/remparts
Navigation

Félix Bibeau fait confiance au destin

Le capitaine des Remparts ne sait pas s’il fera l’objet d’une transaction d’ici le 6 janvier prochain

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il est l’un des joueurs les plus convoités chez les Remparts à l’approche de la dernière période des transactions de la saison, le capitaine Félix Bibeau ne perd pas trop le sommeil avec le sort qui pourrait lui être réservé d’ici au 6 janvier prochain.

Le mois de décembre est synonyme de mouvements dans la LHJMQ. À partir du 15 décembre, les 18 formations pourront transiger dans le but de s’améliorer ou d’accélérer leur cycle de reconstruction.

En vertu des bagues de la coupe du Président et de la coupe Memorial qu’il a remportées l’an passé dans l’uniforme des Huskies de Rouyn-Noranda, Bibeau représentera une valeur sûre pour un club aspirant aux grands honneurs si les Remparts et Patrick Roy décident d’échanger leur meilleur attaquant. Défaite à ses quatre derniers rendez-vous, l’équipe campe présentement au neuvième échelon dans la Conférence de l’Est

«Chaque jour, Patrick m’en parle, et j’ai son pouls et ses idées. Il me tient au courant. Ça m’aide là-dedans. Cela dit, je ne pense pas à ça. Je pense juste à bien jouer et à aider l’équipe à s’en sortir [de la mauvaise séquence]. Patrick sait que je fais partie de la solution. Il veut que je sois bon avec les jeunes et c’est ce que j’essaie de faire. Rendu là, ce sera sa décision, mais j’essaie de ne pas trop m’en faire. Je veux être un leader pour les jeunes», a précisé Bibeau, samedi.

Heureux à Québec

Conscient que les équipes en haut de peloton risquent de cogner à la porte de son entraîneur-chef et directeur général, l’espoir des Islanders de New York préfère ne pas se faire d’attentes précises. Ainsi, il évitera de ressentir une quelconque émotion une fois le tourbillon des échanges terminé.

«Je suis heureux à Québec, que ce soit avec les gars ou avec ma pension. Tout est sur la coche. Je suis bien traité. Je serais heureux de rester ici aussi. Peu importe la situation qui est choisie, ça ne me dérange pas. Je sais que Patrick écoute et qu’il y a une possibilité, mais j’essaie de ne pas trop m’en faire avec ça», a répété celui qui a inscrit 16 buts et autant de mentions d’aide en 30 matchs cette saison.

Par ailleurs, les Remparts se frotteront à la pire équipe de la LHJMQ dimanche après-midi en accueillant la visite du Titan d’Acadie-Bathurst au Centre Vidéotron lors du traditionnel match des toutous. La troupe de Mario Durocher n’a savouré que quatre gains en 29 sorties cette année. Dans ces circonstances, peut-on parler d’une rencontre que les Diables rouges ne peuvent se permettre d’échapper ?

«Je ne veux pas trop parler vite [...]. On a eu une bonne semaine de pratique et il s’agit maintenant de l’amener dans le match. Est-ce que ce sera demain ou le match suivant ? On a fait de bonnes choses à la pratique cette semaine et il y a des choses que j’ai aimées dans nos matchs», a répondu Roy.

En vitesse

L’attaquant Thomas Caron ratera le duel en raison d’une suspension automatique (bâton élevé) décernée à la suite de la rencontre de mercredi soir, à Drummondville... Sonné après avoir été atteint au visage par un tir à l’entraînement de samedi, le gardien Carmine-Anthony Pagliarulo représente un cas incertain...