/maisonextra
Navigation

Métier de l’immobilier: technologue en bâtiment, esthétique ou ingéniosité

Métier de l’immobilier: technologue en bâtiment, esthétique ou ingéniosité
Photo Can Stock Photo / 4774344sean

Coup d'oeil sur cet article

Être technologue professionnel en architecture ou être technologue professionnel en génie du bâtiment? Telle est la question!  

Pour devenir technologue dans le domaine du bâtiment, deux voies sont possibles: la technologie de l’architecture ou le génie du bâtiment, également appelé mécanique du bâtiment. Mais d’une manière ou d’une autre, le futur technologue doit suivre une formation de niveau collégial d’une durée de trois ans. Une fois son diplôme en poche, le technologue peut devenir membre de l’Ordre des technologues professionnels du Québec (OTPQ) et porter le titre de technologue professionnel. Il est alors autorisé à utiliser les initiales T.P.

«Il ne faut pas confondre le technologue et le technicien», met en garde Mme Angélique Gagné, technologue professionnelle en architecture, avocate et vice-présidente aux communications à l’OTPQ. «Le technicien possède généralement une formation de niveau secondaire menant à un diplôme d’études professionnelles. Cette formation spécialisée met l’accent sur les connaissances pratiques», explique-t-elle.  

Métier de l’immobilier: technologue en bâtiment, esthétique ou ingéniosité
Photo Can Stock Photo / dotshock

Des tâches bien précises  

Le technologue en architecture peut réaliser de manière autonome des plans et devis de travaux d’architecture, que ce soit pour la construction, l’agrandissement, la reconstruction, la rénovation ou la modification d’un bâtiment, pourvu que l’édifice n’excède pas deux étages et 300 m2 de superficie brute totale des planchers, et qu'il ne compte qu’un seul niveau de sous-sol. Au-delà de cette hauteur ou de cette superficie, le technologue en architecture peut seulement fournir une aide technique aux architectes.  

Ainsi le technologue professionnel en architecture peut-il, par exemple, effectuer la vérification obligatoire des façades des bâtiments d’une hauteur de cinq étages ou plus et formuler des recommandations visant à en corriger les défauts, afin d’éviter qu’elles s’effondrent ou se fissurent. Quant au technologue professionnel en génie du bâtiment, il peut, par exemple, élaborer le programme d’entretien d’une tour de refroidissement à l’eau, afin d’éviter que des légionelles s’y introduisent et prolifèrent.  

Les qualités essentielles d’un technologue  

Sans contredit, un technologue dans le domaine du bâtiment doit aimer les mathématiques, la physique, la géométrie, les sciences et le dessin technique. Avoir le souci du détail et une bonne capacité d’analyse pour résoudre des problèmes de conception ou de construction est essentiel. Le sens des responsabilités et le sens de l’organisation sont aussi des incontournables, puisque le technologue dans le domaine du bâtiment est souvent appelé à être responsable des travaux sur les chantiers. Qui plus est, le technologue en architecture doit avoir le sens de l'esthétique, alors que le technologue en génie du bâtiment doit faire preuve de beaucoup d’ingéniosité.