/lifestyle/family
Navigation

René Turgeon, toujours avec Boule

JM 1208 Animaux
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La vie de Boule a peut-être mal commencé, mais René Turgeon lui a donné une seconde chance à l’âge de sept ans et aujourd’hui, deux ans plus tard, c’est un chien cocker heureux et gâté.

1. Quelle est la raison qui vous a poussé à avoir ce chien chez vous ?

J’ai vu l’annonce sur Kijiji. Mon golden retriever venait de mourir la veille. Ma blonde ne voulait plus de chiens... En tout cas, pas de gros chiens ! Boule avait été utilisé comme mâle reproducteur pendant 5 ans, puis a été adopté par une dame qui devait maintenant s’en départir. Il avait donc été trimballé ici et là. Je lui ai donné une deuxième chance.

2. Comment décrire en quelques phrases la personnalité de Boule ?

Il a un tempérament de cocker. Il a plus de caractère que mes anciens golden retrievers ! Il a des sautes d’humeur et il bougonne. Quand il n’est pas content d’une décision, il grogne. On le gagne avec de la nourriture et des gâteries. Il est très intelligent, mais il est pissou. Il a peur de tout ! Il a peur de ses propres crottes ! Il a peur du vent dans les fenêtres... Disons que ça lui a pris un temps d’adaptation avec nous, mais je dirais qu’aujourd’hui, il se sent chez lui et il est plus affectueux. Il est tout le temps avec nous. Il dort avec ma fille. C’est un « colleux ». Quand on arrive à la maison, il va toujours nous chercher un de ses toutous et nous le donne. Il aime jouer. On peut lui lancer sa balle sans fin. Les écureuils le rendent dingue. Il leur court après et ne les lâche pas. 

3. Racontez-nous un fait cocasse, inusité ou particulier concernant votre chien.

Boule a plein de jouets (une balle, trois canards en caoutchouc, un toutou, etc.) et le soir, quand vient le temps de se coucher, il les rassemble tous dans un tas devant le foyer et se couche juste à côté ou carrément dessus. C’est drôle, car nos deux filles ne se ramassent pas, mais le chien, oui !

4. Quelle est son activité préférée ?

Il adore aller se promener dans le bois. Nous avons une terre à bois de plusieurs hectares et je peux donc le détacher et le laisser courir librement. Il renifle partout et est heureux. Il adore aussi aller se promener en voiture. Quand je dis le mot « auto », il tripe !

5. Quel est son endroit préféré ?

Il aime se coucher devant le foyer. Il est toujours couché dans des positions bizarres : sur le dos, les quatre pattes en l’air, les oreilles complètement écartées et étalées sur le sol, etc.

6. Qui s’occupe de votre animal lorsque vous partez en vacances ?

Boule est chanceux, car il est tout le temps avec nous. On l’amène souvent au bureau où il est la mascotte. Nous avons une entreprise familiale. On l’amène aussi avec nous au camp de pêche. Il a déjà pris l’avion (je suis pilote) et le train avec nous. Sinon, c’est mon ami Samuel qui vient à la maison pour le garder. 

7. Racontez-nous la fois où...

Nous étions avec des amis au camp de pêche, sur le ponton, à 200 pieds du bord. Tout d’un coup, Boule saute à l’eau et nage vers le bord du lac. On le suivait en bateau et on était quand même inquiet. On ne comprenait pas sa réaction. Il a fini par sortir de l’eau et sans plus tarder, s’est installé pour faire sa crotte.

8. Pourquoi avoir rescapé Boule plutôt qu’adopter un « nouveau » chiot ?

Un chiot, c’est beaucoup d’ouvrage ! C’est plus difficile. Aussi, j’aime donner une deuxième chance, en général. Et je dois dire que j’ai eu plus de succès avec les chiens qu’avec les humains pour cela ! 

9. En quoi votre animal peut être une source d’inspiration pour vous ?

Un chien, c’est toujours là pour nous. C’est toujours content de nous voir. Le chien n’a pas de rancune.

À propos de René Turgeon

  • Chanteur country, il nous livre son 15e album intitulé Héritage de Noël qui comporte plusieurs participations spéciales, dont des duos avec Mario Pelchat, Patrick Norman, Paul Daraîche, Yves Lambert, Maxime Landry, Nathalie Lord et Émilie Daraîche.