/sports
Navigation

Un manque d’énergie coûteux pour Laurent Dubreuil

Laurent Dubreuil
PHOTO D'ARCHIVES Didier Debusschère Laurent Dubreuil

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) – Laurent Dubreuil a commencé en force sans maintenir la cadence sur 1000 m, samedi, à la Coupe du monde d’Astana, au Kazakhstan. Le patineur de vitesse longue piste a finalement conclu au 11e rang du groupe A, un résultat satisfaisant pour lui sur cette distance. 

«Au 1000 m, un top 10 est une bonne performance pour moi. On peut dire que mon résultat d’aujourd’hui est relativement bien, puisque je suis à un centième de seconde de la 10e place», a analysé le Lévisien qui a stoppé le chronomètre à 1 min 09,489 s. 

Les Néerlandais ont complètement dominé la compétition en balayant le podium. Thomas Krol a été le plus rapide avec un temps de 1:08,42, tandis que Kjeld Nuis (+0,11) et Kai Verbij (+0,39) ont respectivement reçu l’argent et le bronze. 

Dubreuil estime qu’il aurait pu offrir une meilleure performance autant sur le plan technique que stratégique. «J’ai eu un bon premier tour. J’ai donné tout ce que j’avais au détriment de ma technique et j’ai cassé à la fin. Je n’étais pas assez fluide dans ma technique, et ça m’a pris beaucoup d’énergie. Il ne m’en restait plus beaucoup à la fin», a-t-il admis. 

Toujours au 1000 m, David La Rue (+1,37) s’est classé 17e. À l’image de son coéquipier, l’athlète de Saint-Lambert a commis quelques erreurs techniques qui lui ont coûté cher. «Ce n’était pas si mal comme course. Il m’en faut peu pour améliorer significativement mon classement. Mes résultats au 1000 m se sont tout de même beaucoup améliorés si on compare à la saison passée. Je pense être sur la bonne voie.» 

De retour d’une blessure à un genou, La Rue compte se concentrer sur sa puissance en salle de musculation. «J’avais effectué une belle progression de ce côté-là, mais je n’ai pas pu m’entraîner depuis ma blessure. C’est un désavantage autant pour les gains musculaires que pour mon activation neuromusculaire, donc j’ai bien hâte de pouvoir m’y remettre.» 

En action dans le groupe B, Antoine Gélinas-Beaulieu a terminé sixième. Du côté féminin, Béatrice Lamarche a pris le 18e rang du groupe B au 500 m. 

Grosse fin de semaine en vue 

Dubreuil participera à la Coupe du monde de Nagano, au Japon, qui aura lieu dans quelques jours. Il s’agit d’un événement important pour le patineur en raison des deux courses de 500 m qui y seront disputées, sa distance de prédilection. 

«Ça va être important d’avoir de bonnes performances et j’aimerais grimper sur le podium. C’est sûr que je veux gagner, mais il faut être réaliste: c’est super compétitif cette année», a constaté celui qui a gagné le bronze à cette épreuve en Pologne. 

En trois courses de 500 m depuis le début du calendrier, aucun athlète n’a gagné plus qu’une médaille. «Il y a eu neuf médaillés différents, mais j’aimerais retourner sur le podium. Pour le moment, je suis quatrième au classement général et j’aimerais être du top 3. Ça fait longtemps que j’ai eu un bon début de saison comme celui-là.»