/sports/hockey
Navigation

Équipe Canada: rendez-vous manqué pour Jakob Pelletier

Équipe Canada: rendez-vous manqué pour Jakob Pelletier
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Jakob Pelletier devra faire temporairement une croix sur son rêve d’endosser le chandail d’Équipe Canada junior (ÉCJ) à la période des Fêtes. Blessé jeudi soir à Victoriaville, l’attaquant des Wildcats de Moncton a dû renoncer à participer au camp de sélection final de l’équipe nationale qui débutera lundi soir, à Oakville, près de Toronto.  

La nouvelle est tombée tard, samedi soir, alors que Pelletier venait de rater un deuxième match consécutif lors du voyage des Wildcats en sol québécois. Le capitaine des Wildcats a d’ailleurs été témoin, depuis les gradins, des deux revers de son club à Sherbrooke et à Drummondville.   

«Je suis fâché pour être honnête. Ce n’était pas un bon timing pour se blesser. J’ai été malchanceux. Premièrement, c’était difficile de regarder les gars lors des deux derniers matchs et de ne pas pouvoir les aider. Puis, c’est difficile de savoir que je ne pourrai pas aller au camp d’Équipe Canada junior. Je dois rester positif, même si c’est difficile», a confié le patineur de 18 ans au Telegraph Journal.   

Cinquième meilleur pointeur de la LHJMQ en vertu d’une récolte de 18 buts, 31 passes et 49 points en seulement 26 rencontres, l’espoir des Flames de Calgary avait appris le 2 décembre dernier qu’il faisait partie des 31 élus pour la dernière étape du processus de sélection menant au Championnat du monde junior.   

Dans la bande  

Selon les images du match contre les Tigres partagées sur les réseaux sociaux, dimanche, Pelletier est entré contact avec la rampe après avoir raté sa mise en échec contre un adversaire. Il pourrait s’agir d’une commotion cérébrale. La décision de faire l’impasse sur le camp final semblait donc s’imposer d'elle-même, aux dires du joueur natif de Québec.     

«C’est une blessure évaluée quotidiennement. Le camp ne dure que trois jours [NDRL: quatre jours]. Je ne sais pas si j’aurais été rétabli à temps pour y participer et si j’aurais été à 100% de mes capacités. C’est mon rêve de jouer au Championnat du monde junior et je suis vraiment déçu», a-t-il renchéri au quotidien de Moncton.   

Au moment d’écrire ces lignes, Hockey Canada n’avait pas annoncé de remplaçant. Pour l’heure, la LHJMQ enverra donc six représentants, dont le gardien et coéquipier de Pelletier chez la formation du Nouveau-Brunswick, Olivier Rodrigue. Ce dernier est pressenti pour obtenir le rôle de titulaire masqué.     

Deux matchs préparatoires contre les joueurs étoiles du circuit universitaire canadien (U Sports) se tiendront pendant le camp qui se terminera jeudi soir. Vingt-trois joueurs seront sélectionnés pour le tournoi au terme de l’exercice.   

Équipe Canada amorcera sa quête vers l’or le 26 décembre contre les Américains à Ostrava, en République tchèque.