/news/health
Navigation

Seize cas d’infection à l’E. coli à cause de la laitue romaine

Coup d'oeil sur cet article

Seize cas de personnes contaminées par la bactérie E. coli O157 :H7 ont été confirmés au pays par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), dimanche.

Parmi elles, une des victimes a été malade au Québec.

Au total, quatre personnes ont dû être hospitalisées entre le 5 et le 22 novembre dernier au pays en raison de l’E. coli O157 :H7.

Aucun décès n’a été enregistré jusqu'à présent.

La plus jeune personne touchée avait 11 ans, la plus âgée 73 ans. D’autres cas pourraient s’ajouter, a noté l’ACIA, puisqu’il existe un délai entre le moment où les gens tombent malades et que les autorités en soient avisées.

De la laitue romaine produite à Salinas en Californie serait en cause.

On en retrouve d’ailleurs dans des paquets de salades contenant différents légumes nommés «Chopped Kit - Tournesol croquant» de la marque Fresh Express qui ont été rappelé en raison d’une possible contamination par la bactérie E. coli.

L’organisme fédéral a spécifié que ces produits sont la source probable de l’éclosion d’infections à l’E. coli au Québec, ainsi qu’en Ontario, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador.

«Bon nombre des personnes qui sont tombées malades ont déclaré avoir mangé des préparations de salades de cette marque avant de se trouver incommodées. L'enquête est en cours, et il est possible que d'autres sources soient identifiées», a déclaré l’ACIA par communiqué, dimanche soir.

Ces salades qui contiennent aussi du chou vert et rouge, des carottes, des graines de tournesol ainsi qu’une vinaigrette. Elles sont vendues en format de 315 g.

L’ACIA estime que ces salades ne sont plus disponibles dans des commerces, mais que des consommateurs en ont sûrement chez eux.

Les personnes qui croient avoir été malades après en avoir mangé doivent contacter leur médecin.

Les produits contaminés par la bactérie E. coli «ne présentent pas nécessairement d'altération visible ni d'odeur suspecte, mais peuvent quand même vous rendre malade», a précisé l’ACIA.

«Les symptômes possibles sont les suivants : nausées, vomissements, crampes abdominales plus ou moins aiguës et diarrhée aqueuse ou sanguinolente», a-t-elle mentionné. Cette bactérie peut même causer la mort.

«Les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les enfants en bas âge et les personnes âgées courent le plus grand risque de complications graves», a souligné l’ACIA.