/news/politics
Navigation

Des conseils juridiques gratuits pour les victimes de violences sexuelles

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec lance un projet-pilote afin d’offrir des conseils juridiques gratuits à toutes les victimes d’agressions sexuelles d’ici janvier prochain.  

La ministre de la Justice de la province, Sonia Lebel, a annoncé par voie de communiqué, lundi, l’octroi d’une subvention de 2,6 millions $ à la Clinique juridique Juripop en ce sens.   

Cette dernière sera chargée d’offrir des services d’accompagnement et des conseils juridiques gratuits aux personnes victimes de violences sexuelles. Juripop sera accompagnée dans cette démarche par un comité-conseil représentatif de la diversité des personnes victimes et des régions où ces services seront offerts.   

Cet argent permettra entre autres aux avocats embauchés d’offrir des informations et des conseils concernant les implications d'un processus de plainte formelle aux personnes victimes d’agressions sexuelles.   

Ce projet pilote doit se dérouler du 1er janvier prochain jusqu’au 31 mars 2021 et sera déployé à travers le Québec.   

« La Clinique juridique Juripop s'est démarquée par l'expertise qu'elle a développée dans l'accompagnement des personnes victimes de violences sexuelles à travers diverses initiatives qu'elle a menées de front au cours des dernières années, ce qui en fait le partenaire tout désigné pour réaliser ce projet pilote », a déclaré la ministre Sonia Lebel, par voie de communiqué.   

  • ÉCOUTEZ la chronique «Femmes de tête» de Caroline St-Hilaire à QUB Radio:

« L'accès à la justice demeure un enjeu de taille pour les personnes ayant vécu des violences sexuelles: les recours sont nombreux et le système est complexe. Nos services permettront aux personnes victimes de faire valoir leurs droits, de comprendre le système judiciaire et de reprendre le pouvoir sur leur vie » a aussi expliqué la directrice générale de la Clinique juridique Juripop, Sophie Gagnon.   

Ce montant de 2,6 millions $ est tiré d’une enveloppe de 50 millions $ sur 5 ans annoncés lors du dernier budget provincial et visant à renforcer la protection des personnes vulnérables.   

Cette démarche a été rendue possible par les travaux d’un groupe d’élues de tous les partis représentés à l’Assemblée nationale, d’où la présence aux côtés de la ministre Sonia Lebel des députés Hélène David du Parti libéral du Québec, Christine Labrie de Québec solidaire et Véronique Hivon du Parti québécois pour l'annonce de cette subvention.