/finance/business
Navigation

Inquiétude pour l’avenir de la presse locale

Inquiétude pour l’avenir de la presse locale
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

La distribution des hebdomadaires serait fortement menacée si l’option d’adhésion au Publisac était adoptée à Montréal, puis ailleurs, s’inquiète la Fédération québécoise des municipalités (FQM). 

Des élus montréalais ont recommandé, jeudi dernier, à l’administration de Valérie Plante d’interdire la distribution automatique de circulaires. Si la recommandation était adoptée, seuls les citoyens qui le souhaitent recevraient des publicités. Or, la FQM y voit une menace pour l’avenir de la presse locale. 

«Les hebdomadaires locaux sont un pilier essentiel de la vie publique et communautaire des régions, et l'existence du Publisac comme véhicule principal de leur distribution est une condition essentielle à leur survie», peut-on lire dans un communiqué. 

La FQM soutient que tant qu’une transition des journaux régionaux vers le numérique ne sera pas complétée, le Publisac demeure la meilleure option pour les distribuer.