/qubradio
Navigation

«Si on n’aime pas Mike Ward, il faut le boycotter», juge Pierre Huet

Coup d'oeil sur cet article

Pour Pierre Huet, qui a été rédacteur en chef du magazine Croc, ce n’est pas aux législateurs de décider de ce que les humoristes peuvent ou non dire. 

«Je ne fais pas confiance aux législateurs pour décider, pour moi, ce qui est faisable et pas faisable», a-t-il insisté lundi à QUB radio, en réagissant à l’affaire opposant Mike Ward à Jérémy Gabriel.    

«Je ne veux pas que des gens décident pour moi ou pour des humoristes ou pour des personnalités publiques ce qui se dit ou pas», a-t-il poursuivi.    

«Si, demain, [Mike Ward] s’en prenait aux personnes obèses, est-ce qu’on souhaiterait que la Cour suprême dise qu’il est illégal de faire des blagues sur les personnes obèses?» s’est questionné M. Huet.    

Mike Ward, dont la condamnation à verser 35 000$ à Jérémy Gabriel a été confirmée par la Cour d'appel il y a une dizaine de jours, a été le grand gagnant du dernier gala Les Olivier. Dimanche soir, l’humoriste a récolté quatre statuettes, dont l'Olivier de l’année et celui du meilleur spectacle.    

D'ailleurs, si les humoristes qui ont assisté au gala ont paru solidaires avec Mike Ward, ils ne sont pas pour autant contre Jérémy Gabriel, croit M. Huet. «Quand ils applaudissent Mike Ward, ils applaudissent le droit de parole, le droit de s’exprimer. Il y a une distinction importante à faire là», estime-t-il.    

L’indifférence  

En entrevue avec Sophie Durocher, l’animateur du balado Paroles de Pierre Huet sur QUB radio a suggéré à ceux qui n’aiment par Mike Ward ou qui désapprouvent son genre d’humour de ne pas assister à ses spectacles. Selon lui, «la pire chose qu’on peut faire à un humoriste, c’est d’être indifférent».    

«Je pense que, si on n’aime pas Mike Ward, si on n’aime pas son humour ou une blague qu’il a faite, il faut le dénoncer. Il faut même le boycotter, a-t-il affirmé. Le boycott, c’est le refus d’aller dans la salle et d’acheter un billet, tandis qu’interdire le droit de parole, c’est autre chose.»    

«Je suis bien en faveur qu’on n’aille pas voir Mike Ward [en spectacle] si on ne l’aime pas, mais je ne suis pas en faveur qu’on interdise à Mike Ward de faire sa blague», a-t-il ajouté.

Erratum

Dans un texte transmis par l’Agence QMI lundi, intitulé «¨Si on n’aime pas Mike Ward, il faut le boycotter¨, juge Pierre Huet», il aurait fallu lire dans la première phrase que Pierre Huet est rédacteur en chef du magazine «Croc» et non cofondateur.

Toutes nos excuses.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions