/sports/tennis
Navigation

Trophée Lou Marsh: Bianca Andreescu couronnée athlète par excellence au Canada

Trophée Lou Marsh: Bianca Andreescu couronnée athlète par excellence au Canada
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Sans grande surprise, la joueuse de tennis canadienne Bianca Andreescu a remporté lundi après-midi le trophée Lou-Marsh, prix remis à l’athlète canadien par excellence, pour la saison exceptionnelle qu’elle a connue en 2019.

Jamais le tennis n’avait connu de récipiendaire pour ce prix. L’Ontarienne de 19 ans seulement s’est démarquée en remportant les Internationaux des États-Unis en septembre, une autre première canadienne pour une femme.

«Wow, je suis vraiment touchée par cet honneur, a mentionné la gagnante dans un communiqué de Tennis Canada. Je ne m’en doutais pas et d’être la première joueuse de tennis à le gagner me dépasse. Rien n’aurait possible cette saison sans le support de tout le Canada.»

«Les athlètes du pays ont tout cassé cette année et il a plusieurs personnes qui mériteraient aussi une partie de ce prix. Je suis excitée de voir ce que 2020 m’amènera et je suis toujours fière de représenter le Canada à un si haut niveau.»

Celle qui a atteint le quatrième rang du classement mondial après avoir commencé la saison au 152e a aussi enlevé les honneurs du tournoi d’Indian Wells, en plus de charmer son propre public en raflant le titre de la Coupe Rogers à Toronto.

Andreescu a exercé sa magie sur tout le pays en 2019, étant proclamée «Reine du Nord» par les amateurs et les membres des médias. Ses exploits lui ont aussi permis de participer aux Finales de la WTA, un tournoi de fin d’année réservé à l’élite du tennis féminin.

«Elle devra utiliser 2019 comme un tremplin pour qu’il y ait plusieurs bonnes années qui suivent, a reconnu son entraîneur Sylvain Bruneau, lundi, lors d’une conférence de presse organisée par Tennis Canada. On n’a pas envie que ce soit l’affaire d’une année seulement, mais bien le début de plein de belles histoires.»

«Dans sa nature, et ça, je l’ai senti avant qu’elle fasse très très bien, je sais qu’elle n’est pas satisfaite. Elle veut poursuivre.»

La jeune prodige succède au skieur acrobatique québécois Mikaël Kingsbury en tant que vainqueur du trophée Lou-Marsh.