/sports/football/rougeetor
Navigation

Visite du Rouge et Or au CHU: «c’est aussi enrichissant pour nous»

Des jeunes malades au CHU Québec-Université Laval ont reçu de la grosse visite

Le receveur Olivier Bamrounsavath signe un mini ballon pour Olivier Dion.
Photo Jean-François Desgagnés Le receveur Olivier Bamrounsavath signe un mini ballon pour Olivier Dion.

Coup d'oeil sur cet article

Les joueurs du Rouge et Or de l’Université Laval ont fait des heureux, mardi, en visitant les enfants malades du CHU Québec-Université Laval. 

À l’initiative du demi de coin Émile Chênevert, qui effectue actuellement un stage en pédiatrie au CHU, une quinzaine de joueurs accompagnés de la mascotte Victor ont passé l’avant-midi avec les enfants hospitalisés de 4 à 17 ans. 

Les joueurs se sont également pointés à l’unité d’oncologie. 

« Il y a deux ans, une activité similaire avait eu lieu et je n’avais pas pu être présent, a souligné Chênevert, qui en est à sa 4e année en médecine. Je voulais me reprendre. C’est mon idée, mais je n’ai pas eu à faire grand-chose. Nous sommes en fin de session et c’est impressionnant de voir autant de joueurs présents. » 

Le centre-arrière Félix Garand-Gauthier fait plaisir à une petite fille.
Photo Jean-François Desgagnés
Le centre-arrière Félix Garand-Gauthier fait plaisir à une petite fille.

« C’est le fun de voir l’impact qu’on peut avoir sur les jeunes, de poursuivre Chênevert, qui n’a pas encore décidé la spécialité qu’il choisira. C’est touchant de voir les enfants. Ils ratent de l’école et s’ennuient de leurs amis, mais ils gardent le sourire. On réalise que nous sommes chanceux d’être en santé et d’aller à l’école et de pratiquer le sport qu’on aime. » 

Conseillé par Duvernay-Tardif 

Discret sur sa double carrière, Chênevert répond aux questions de ses collègues qui découvrent son emploi du temps chargé. 

« Les gens sont curieux de savoir comment je jumelle les deux. Ils sont surpris. J’ai beaucoup hésité à continuer le football cette année et ça s’est passé mieux que prévu. Merci à mes coéquipiers Zack Fitzgerald et Carl Achy qui m’aidaient quand je ratais une réunion, et à l’hôpital qui me permettait des accommodements. J’ai rencontré Laurent Duvernay-Tardif lors de son passage à l’Université Laval l’an dernier et il m’a donné des conseils. Ce fut une discussion inspirante. » 

Les enfants se sont amusés dans les modules au cours de la visite des joueurs du Rouge et Or.
Photo Jean-François Desgagnés
Les enfants se sont amusés dans les modules au cours de la visite des joueurs du Rouge et Or.

Marc-Antoine Pivin a apprécié ses moments à s’amuser avec les enfants. 

« C’est une activité qui nous tient à cœur de pouvoir apporter un rayon de soleil à des enfants qui vivent des moments difficiles, a mentionné le vétéran ailier espacé. Cette visite nous fait réaliser qu’on se plaint beaucoup pour de petites choses. C’est le fun pour les enfants, mais c’est aussi enrichissant pour nous, sinon plus. » 

Nathan Lavoie a vraiment apprécié ses moments passés avec les joueurs du Rouge et Or. 

« Le football est un sport physique et c’est épatant de voir que les joueurs peuvent disputer autant de parties », a mentionné le garçon de 13 ans de Saint-Marc-des-Carrières, qui s’est retrouvé au CHU lundi après un évanouissement dont on ne connaît pas les raisons, et pour qui c’était la première rencontre en vrai avec des joueurs de football. 

« Les joueurs m’ont encouragé à ne pas lâcher même si je n’aime pas être à l’hôpital et me retrouver seul dans mon lit. Il me reste 24 heures si tout va bien. Je dois passer des tests neurologiques pour vérifier si je souffre de l’épilepsie, et cardiaques », a-t-il ajouté. 

Du poids ! 

Chênevert tenait à ce que quelques gros bonshommes de la ligne offensive soient présents pour impressionner les gamins. Son plan a fonctionné. 

« C’est impressionnant, a mentionné Nathan. Ils avaient le bras dix fois plus gros que moi. » 

Le bloqueur Nicolas Thibodeau (60) n’a pas laissé les jeunes indifférents en raison de son fort gabarit.
Photo Jean-François Desgagnés
Le bloqueur Nicolas Thibodeau (60) n’a pas laissé les jeunes indifférents en raison de son fort gabarit.

Nicolas Thibodeau voulait égayer les jeunes qui traversent des moments difficiles. 

« On est ici pour les distraire, leur apporter un sourire et changer leur état d’esprit, a raconté le bloqueur de 6 pi 3 po et 305 livres. Nathan est un exemple de courage. Il est ici et il ne sait pas pourquoi. Les enfants étaient gênés un peu au début et nous aussi on ne savait pas comment réagir. Quand tu vois leur sourire, c’est aussi le fun pour nous. Ça fait réaliser que nous sommes chanceux d’être en santé. Ce n’est pas évident de vivre des situations aussi difficiles aussi jeunes. » 

Olivier Dion a lui aussi bien aimé rencontrer les joueurs du Rouge et Or. 

« Ils sont cools, a lancé le jeune garçon, qui prévoyait obtenir son congé aujourd’hui (mardi). Ils ont signé des ballons et remis des cadeaux. Le 42 [Alexis Pelchat-Foley] a été gentil. On a jasé et on s’est lancé le ballon. Je ne joue pas au football, mais je regarde le Super Bowl. »