/entertainment/music
Navigation

Le rappeur Juice Wrld a été traité pour une overdose d'opiacés avant son décès

Le rappeur Juice Wrld a été traité pour une overdose d'opiacés avant son décès
Photo d'archives Wenn

Coup d'oeil sur cet article

Le rappeur Juice Wrld a été traité pour un empoisonnement aux opiacés à bord de son jet privé juste avant sa mort, a confirmé la police.

Le rappeur était à bord d'un avion avec une douzaine de personnes et a atterri à l'aéroport de Midway, à Chicago. Selon un porte-parole de la police, Anthony Guglielmi, les forces de l'ordre l'attendaient, après avoir été informés que l'avion contenait sûrement des armes et de la drogue. En effet, durant la fouille, un chien renifleur a permis de découvrir des sacs de ce qui était suspecté être de la marijuana, des bouteilles de sirop codéiné pour la toux, trois pistolets, des balles et un chargeur à « haute capacité ».

C'est durant la fouille que le rappeur a commencé à convulser. Sa petite amie a alors indiqué qu'il avait pris du Percocet, un antidouleur opiacé, et l'un des agents lui a administré du Narcan pour le ranimer.

Selon le Chicago Tribute, le musicien s'est alors brièvement réveillé, mais était incohérent. Il a été déclaré mort à l'Advocate Christ Medical Center d'Oak Lawn, à 3h15 du matin, le dimanche. La police n'a pas encore confirmé ou infirmé les rapports selon lesquels le rappeur aurait avalé une plaquette de Percocet pour tenter de les cacher aux officiers pendant la perquisition. Selon TMZ, c'est cela qui aurait provoqué son overdose.