/world/usa
Navigation

Pompeo menace la Russie de représailles en cas d’ingérence dans les élections américaines

Pompeo menace la Russie de représailles en cas d’ingérence dans les élections américaines
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a mis en garde mardi son homologue russe Sergueï Lavrov contre toute ingérence dans les élections américaines de 2020. 

« Sur la question des ingérences dans nos affaires intérieures, j’ai été clair, c’est inacceptable », a-t-il dit lors d’une conférence de presse commune avec le ministre russe à Washington « J’ai dit clairement nos attentes à la Russie »: « si la Russie ou tout autre acteur étranger prenait des mesures pour saper nos processus démocratiques, nous riposterions », a insisté le secrétaire d’Etat américain. 

Les agences de renseignement américaines ont unanimement accusé Moscou d’ingérence dans l’élection présidentielle qui a vu la victoire de Donald Trump en 2016 aux États-Unis. Mais le milliardaire républicain a lui-même parfois semblé minimiser cette accusation, alors que des soupçons de nouvelles ingérences russes dans le scrutin de 2020 émergent déjà. 

« L’administration Trump travaillera toujours à la protection de l’intégrité de nos périodes électorales », a ajouté Mike Pompeo. 

Sergueï Lavrov a en réponse rejeté toutes les accusations. 

« Nous avons souligné une fois de plus que toutes les spéculations sur notre prétendue interférence dans les processus intérieurs des États-Unis sont sans fondement. Il n’y aucun fait pour les étayer », « personne ne nous a présenté de preuve tout simplement car elles n’existent pas », a-t-il affirmé.