/entertainment/tv
Navigation

Stéphane Bellavance mènera un sitcom

Club illico présentera Rue King, l’adaptation québécoise d’un format allemand

Stéphane Bellavance
Photo d'archives, TQc Stéphane Bellavance

Coup d'oeil sur cet article

Stéphane Bellavance, Sophie Cadieux, Pier-Luc Funk, Sylvie Moreau et Mehdi Bousaidan joueront dans Rue King, une comédie de situation (sitcom) qui atterrira sur Club illico l’an prochain. Fait inusité : tous les dialogues seront improvisés.

Les comédiens de Rue King interpréteront des personnages qui portent leurs prénoms. La série racontera les aventures d’un trio de colocs disparates, qui partagent un loft situé au-dessus d’un café-bar-buanderie à Sherbrooke. L’action commencera au moment où Sophie, une avocate d’une quarantaine d’années qui souhaite repartir à zéro, aménage avec Pier-Luc, un jeune étudiant qui vient de quitter la maison familiale, et Marie-Ève, une pansexuelle délurée interprétée par Marie-Ève Morency. 

Sylvie Moreau campera la mère de Pier-Luc, Mehdi Bousaidan interprétera son meilleur ami, et Stéphane Crête tiendra le rôle du propriétaire du bloc, révèle Vincent Bolduc, producteur au contenu de Rue King. La série est produite par Entourage Télévision (Lâchés lousses, Les échangistes) en collaboration avec Québecor Contenu.

Un maître du jeu

De son côté, Stéphane Bellavance occupera le poste de « maître du jeu ». Installé au centre du public en studio, il dirigera l’action en ajoutant des contraintes qui compliqueront le travail des comédiens. Par exemple, il pourrait leur fournir — via une oreillette — des informations additionnelles déterminantes en plein cœur d’une scène. Il pourrait également les surprendre en commandant l’arrivée d’un nouveau personnage. Et l’acteur invité qui incarnera ce nouveau protagoniste pourrait apprendre ce qu’il doit jouer deux secondes avant d’entrer en scène.

Les téléspectateurs seront complices du petit jeu puisqu’ils entendront chacune des indications de Stéphane Bellavance. « On n’est pas juste en train de leur mettre des bâtons dans les roues tout le temps. On les laisse jouer aussi », précise Vincent Bolduc.

La série Rue King est adaptée d’un format allemand intitulé Schiller Street, lequel a été diffusé sur Sat. 1 de 2005 à 2011. Au fil du temps, le sitcom a été repris dans une vingtaine de pays, dont l’Italie, la France, la Russie et l’Afrique du Sud. Les enregistrements débuteront en février. La première saison, qui sera réalisée par Raphaël Malo (Zone franche, La petite séduction) comptera 10 épisodes.

Version québécoise

Selon Vincent Bolduc, le Québec se devait d’avoir sa propre version. « On a les meilleurs joueurs d’improvisation au monde. Faire de l’impro live dans une structure de sitcom, c’est un pari risqué, mais nos comédiens ont toute la créativité nécessaire pour réagir aux notes du maître de jeu. »

Et pourquoi avoir situé l’action à Sherbrooke ? « On voulait sortir nos personnages du centre-ville de Montréal, répond Vincent Bolduc. On a choisi Sherbrooke parce que c’est une ville universitaire conviviale avec une belle vie nocturne ».