/news/education
Navigation

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay: Liz Gagné s'accroche à son siège

Liz Gagné
Photo Courtoisie Liz Gagné

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Malgré une nouvelle intervention du ministre de l’Éducation, la présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Liz Gagné, compte poursuivre son mandat.

Il y a deux semaines, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a imposé de nouvelles mesures correctives à la commission scolaire. Selon les commissaires, ces exigences auraient déjà été appliquées pour la plupart.

Malgré cette nouvelle intervention, la présidente de l’organisation, Liz Gagné, n’a pas l’intention de quitter son poste.

«J’ai été élue par la population, a commenté Mme Gagné. J’assume ma responsabilité jusqu’à la fin de mon mandat. Le ministre pose des questions et c’est légitime, puisqu’il est le responsable. Mais on continue à travailler fort», a-t-elle dit, mercredi, à TVA Nouvelles.

Liz Gagné ne commente plus le dossier de l’ex-directrice générale de la commission scolaire, Chantale Cyr, qui a été congédiée illégalement et a été victime de harcèlement psychologique. C’est le commissaire Carl Bergeron qui a été désigné comme porte-parole dans cette affaire.

Carl Bergeron niait que la commission scolaire avait offert 250 000 $ à Chantale Cyr pour la dédommager. Or, après le conseil des commissaires de mardi soir, TVA Nouvelles lui a présenté le document qui prouve que c’est bel et bien ce montant que l’organisation a mis sur la table.

«C’est le détail de la position de la commission scolaire face aux demandes de la partie adverse. Ce n’est pas une offre», a fini par se défendre M. Bergeron qui, au départ, refusait de répondre aux questions des journalistes.

Ni ce commissaire ni la présidente de la commission scolaire n’ont pu dire à TVA Nouvelles à combien s’élèvent maintenant les coûts reliés à toutes ces procédures judiciaires.